Malijet.co

Situation des enseignants volontaires : Une humiliation pour le gouvernement.

Les esprits les plus éclairés et les plus soucieux avaient alerté le gouvernement sur les conséquences néfastes de sa fuite en avant. Si les négociations ont sérieusement échoué, avec une dose de violence intentionnelle du Dr Boubou, l’école est loin de sortir de ces turbulences. D’autant plus qu’un autre préavis est en gestation au niveau de la synergie.

Le ministre Famanta avait misé sur une explosion de la cohésion des syndicats de l’éducation mais aussi sur l’irréfléchie de recrutement des volontaires.

Ce lundi matin, dans notre tour d’horizon, le constat est alarmant et honteux au sein de l’école publique de Médine-Coura. Les trois volontaires (en images) que les radars du Figaro ont détectés sont en concertation avec les des syndicalistes dans la cour de l’école.

Une dame volontaire affirme qu’elle est volontaire et qu’elle est maîtresse du préscolaire. Mais le comble est qu’elle avoue se retrouver avec 6 classes toute seule. Quel sabotage de la part des autorités dont les options sont catastrophiques.

Source: Figaro du Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Mobilisation contre le Coronavirus au Mali : Si la même mobilisation pouvait être faite autour de l’école malienne

Décision de l’État d’assurer les cours à travers les médias : Les enseignants grévistes se désolidarisent

Mali: Le ministre au suivi de la production des cours en ligne

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct