Malijet.co

TIC : Huawei va envoyer une dizaine d’étudiants maliens en Chine

Bamako, 17 mars (AMAP) Le groupe de téléphonie chinois, Huawei, enverra, cette année, dix étudiants maliens en Chine pour découvrir la culture chinoise et la technologie informatique, dans le cadre de la 3èsession du programme «Graine de Future» (Seeds for the Future), a annoncé, vendredi dernier, le directeur général de Huawei Mali, Kenny Song.

Seeds for the Future est le programme phare mondial de la responsabilité sociale de l’entreprise (RSE) Huawei. Grâce à ce programme, Huawei sélectionne les meilleurs étudiants et jeunes fonctionnaires travaillant dans des départements liés aux TIC pour un voyage d’étude en Chine.

Au cours de ce programme, Huawei partage son expertise en TIC et son expérience en gestion d’une multinationale avec de jeunes professionnels des TIC, contribuant ainsi à l’essor du développement des industries locales intervenant dans le domaine des TIC.

Lancé par Huawei en 2008, le programme vise à développer les talents locaux en TIC, à améliorer le transfert de connaissances, à promouvoir une meilleure compréhension et un plus grand intérêt du secteur des télécommunications. Il entend aussi améliorer et encourager la construction régionale et la participation à la communauté numérique.

Au cours d’une rencontre avec la ministre malienne de l’Economie numérique et de la Prospective, Mme Kamissa Camara, ledirecteur général de Huawei Mali a rappelé que neuf étudiants avaient été envoyés en Chine, en 2018 contre dix en 2019.

Le manager local du géant chinois a, aussi, noté que sa société a créé la Huawei Académie TIC,  un programme de formation dédié aux universités et ouvert à l’international.  «A travers ce projet, les universités participantes accèdent à des cours sur les TIC dispensés par des instructeurs agréés de Huawei », a-t-il expliqué.

Depuis la création de cette école, en mars 2019, Huawei a collaboré avec les ministères de l’Enseignement supérieur et celui en charge de l’Economie numérique.

« Huawei a, aussi, formé plus de 330 étudiants dont 17 ont obtenu le certificat Huawei», s’est réjoui Kenny Song, avant d’ajouter que deux étudiants travaillent, déjà, chez Huawei et deux autres ont été envoyés en France pour le stage.

Prenant la parole au cours des échanges, la ministre de l’Economie numérique et de la Prospective s’est dit très heureuse de constater que ces jeunes, qui reviennent de cette formation, auront les compétences requises pour travailler pour le compte des opérateurs de téléphonie mobile. Ils pourront, aussi, vendre leur compétence à l’internationale.

«Ce que nous cherchons, en plus de former les jeunes, leur donner une plateforme pour démontrer leur savoir-faire, c’est de leur offrir une ouverture à l’internationale. Et Huawei leur donne cela, en leur permettant d’aller en chine d’apprendre sur la 5G qui arrive à toute vitesse sur le continent», a indiqué Mme Camara.

AG/MD (AMAP)

Vous allez aimer lire ces articles

Résolution de la situation des enseignants: Quand on confond la prime résidence à l’application de l’article 39 à l’application

EDUCATION ET COVID 19 Le Ministère de l’Éducation prévoit de faire les cours à travers les réseaux sociaux

Indemnités de résidence des enseignants : Le gouvernement passe à l’acte

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct