Élections au Mali : Pourquoi Salif Kéita n’est plus candidat

Au cours de la conférence sur l’organisation de la soirée de gala qui aura lieu le samedi 29 février 2020, à Djataland, Salif Kéita en a profité pour annoncer les raisons qui font qu’il n’est plus candidat aux différentes élections organisées au Mali.

En échangeant avec les hommes de médias, il leur a confié que les élections constituent une véritable mafia au Mali. Du point de vue du rossignol, pour se présenter aux élections au Mali, il faut payer les signatures des élus. Les conseillers communaux exigent la somme de 45.000 FCFA et les députés, 10 millions de FCFA.

En clair, le chanteur trouve que c’est un véritable marché auquel il n’est pas habitué. Donc, à l’entendre, il vaut mieux s’écarter de ces pratiques qui faussent la route avec la démocratie.

La Rédaction

source : Le Prétoire

Vous allez aimer lire ces articles

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 28 OCTOBRE 2020

Accusé d’avoir ‘’morcelé et vendu le TF1621 d’une valeur de 80 millions de FCFA’’ dans le quartier Niamakoro cité-UNICEF: Le maire de la Commune VI Boubacar Keïta et deux présumés complices placés sous mandat de dépôt par le Pôle Économique et financier de Bamako

Ecroué pour ‘’coup et blessure volontaires et détention de chanvre’’ pour une affaire remontant à trois ans: Le cabinet d’avocats de Sidiki Diabaté s’insurge contre sa détention sans être entendu depuis un mois par le juge d’instruction

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct