Malijet.co

Élections au Mali : Pourquoi Salif Kéita n’est plus candidat

Au cours de la conférence sur l’organisation de la soirée de gala qui aura lieu le samedi 29 février 2020, à Djataland, Salif Kéita en a profité pour annoncer les raisons qui font qu’il n’est plus candidat aux différentes élections organisées au Mali.

En échangeant avec les hommes de médias, il leur a confié que les élections constituent une véritable mafia au Mali. Du point de vue du rossignol, pour se présenter aux élections au Mali, il faut payer les signatures des élus. Les conseillers communaux exigent la somme de 45.000 FCFA et les députés, 10 millions de FCFA.

En clair, le chanteur trouve que c’est un véritable marché auquel il n’est pas habitué. Donc, à l’entendre, il vaut mieux s’écarter de ces pratiques qui faussent la route avec la démocratie.

La Rédaction

source : Le Prétoire

Vous allez aimer lire ces articles

KOULIKORO : don aux mosquées de kits de lavage de mains au savon

IMHAMED ALDBEA, DG LAICO MALI : Le libyen qui s’est juré de nuire à la vie de 101 employés maliens à l’hôtel Amitié et 69 à l’hôtel El Farouk.

Gestion de la crise scolaire: L’imam Mahmoud Dicko prêt à accompagner les syndicats de l’Education

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct