Elevage : la lutte contre les maladies prioritaires se prépare

Le Mali, conformément à ses engagements, veut se donner les moyens de contrôle de la péripneumonie contagieuse bovine (PCB) et d’éradication de la peste des petits ruminants (PPR). Les plans nationaux stratégiques nécessaires pour y arriver sont en cours de validation par les acteurs. L’ouverture de l’atelier technique organisé à cet effet a été présidée par le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la Pêche, Mahmoud Ould Mohamed, hier dans ses locaux. Cet atelier de trois jours vise à contribuer à la lutte contre les maladies animales en général, la péripneumonie contagieuse bovine (PPCB) et la peste des petits ruminants (PPR) en particulier.

Dans son allocution d’ouverture, le chef du département en charge de l’élevage a précisé que le contrôle et la surveillance de ces maladies prioritaires ne peuvent être efficaces qu’à travers une bonne stratégie de vaccination et la disponibilité de vaccins de qualité et en quantité. Mahmoud Ould Mohamed a rappelé qu’au Mali, les campagnes de vaccination du cheptel sont mises en évidence par les services déconcentrés de la direction nationale des services vétérinaires et les vétérinaires privés titulaires du mandat sanitaire.

Selon lui, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) et l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), ont organisé du 31 mars au 2 avril 2015 à Abidjan, une conférence internationale pour le contrôle et l’éradication de la peste de petits ruminants (PPR). «Cette conférence qui a rassemblé des experts scientifiques, des ministères, des directeurs des services vétérinaires, des Partenaires techniques et financiers au développement venant des cinq continents, a permis d’adopter la stratégie mondiale pour le contrôle et l’éradication de la Peste de petits ruminants», a souligné Mahmoud Ould Mohamed. Ainsi, il a été demandé à chaque pays affecté par la PPR d’élaborer son Plan national stratégique (PNS) qui permettra de planifier les mesures, les activités et de proposer des ressources pour réduire progressivement la prévalence de la PPR voire son éradication d’ici 2030, conformément à la directive du Programme mondial d’éradication de la PPR, a expliqué le ministre en charge de l’Agriculture.

Concernant la Péripneumonie contagieuse bovine (PPCB), Mahmoud Ould Mohamed a précisé que les pays concernés par le Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (Praps) s’engagent dans une dynamique de contrôle de cette maladie pour réduire sa prévalence. Dans ce cadre, la DNSV a développé un Plan national stratégique de contrôle de cette maladie pour l’horizon 2027, a-t-il relevé.
Cet atelier a pour objectif de valider ces plans qui constituent des documents stratégiques pour notre pays dans le cadre du respect de ces engagements régionaux et internationaux de contrôle et d’éradication des deux maladies, a expliqué le ministre de l’Agriculture.

En ce qui concerne la Peste des petits ruminants, le Mali est dans un engagement mondial pour l’éradiquer d’ici à l’an 2030, a précisé le directeur national des services vétérinaires, Dr Drissa Coulibaly. Le plan élaboré à cet effet obéit à la logique de cette stratégie mondiale, a-t-ajouté. Pour la péripneumonie contagieuse bovine, notre pays s’est inscrit dans un accord sous-régional par rapport aux pays sahéliens appuyés par le Praps, selon lui. «Nous avons un engagement pour contrôler cette maladie à l’horizon 2027», a expliqué Dr Drissa Coulibaly.

M. S.

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Civisme : Et si le Mali s’inspirait du Rwanda ?

Les Bozos, des pêcheurs nomades en voie de sédentarisation

Yogoro : une pratique culturelle au Mali

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct