L’artiste musicien de renommée internationale, Salif Keïta, se lance dans la production et la transformation des produits alimentaires.

 

L’initiative «Nafen» est le nouveau projet de l’artiste musicien Salif Keïta. Elle consiste à produire, transformer sur place et à les emballer dans des sachets   les condiments provenant de nos jardins maraîchers tels que le piment, le poivre ‘’fêfê’’ et même des fruits de cueillette comme le ‘’néré’’ dont la graine sert à fabriquer le ‘’soumbala’’.

Interrogé sur la radio Vox Africa, le 28 mars 2020, l’ambassadeur de la musique malienne,  entend ainsi contribuer à l’autonomisation et à la promotion de la femme et à la réduction de la pauvreté au sein de la gent féminine. Aussi, le projet emploie une quarantaine de femmes.

Ensuite, ces produits vendus sur le marché en raison de 25 FCFA l’unité, sont cent pour cent bio. Car ils visent à protéger la santé de nos compatriotes, devenus consommateurs des produits alimentaires de tous genres, avec des effets secondaires sur la santé humaine.

Concernant les motivations de cette entreprise, dont le magasin de stock est situé à Kalabancoura près de l’hôtel Moffou, le rossignol de la musique malienne déclare : « Les artistes maliens, pour diverses raisons, meurent dans la misère et la précarité après de longues et riches carrières. Les exemples existent à profusion. Les plus emblématiques sont ceux de Kassé Mady Diabaté et de Mangala Camara, deux grandes virtuoses, tous pétris de talents, ayant vendu des milliers de disques. C’est pourquoi je veux me trouver d’autres sources de revenus indépendamment de la musique ».

Alpha Sidiki Sangaré

Source : Le Challenger