Malijet.co

Biogaz et biomasse : alternatives énergétiques à valoriser

L’énergie de la biomasse est fabriquée à partir de déchets, des résidus et autres matières biodégradables. Ces matières premières sont disponibles en grandes quantités et facile d’accès. Des déchets végétaux produits par l’agriculture (feuilles, paille,), des déchets alimentaires, les plantes invasives. Les changements climatiques, les gaz à effet de serre, la déforestation et la dégradation des sols imposent l’invention d’un nouveau mode. Cette énergie compte d’énormes avantages.

L’énergie de la biomasse est inépuisable. Pour preuve les déchets sont produits par chaque espèce vivante, leur disponibilité est donc illimitée. Par exemple au Mali, le taux de déchets et leur problème de gestion serviront de moyen très utile pour préserver notre environnement avec la biomasse. Selon les études, c’est un atout considérable par rapport aux ressources énergétiques fossiles, comme le pétrole ou encore le charbon.  En effet cette activité est bénéfique car économique et écologique.

Le biogaz est produit par la décomposition de matières organiques par des bactéries en l’absence d’oxygène (digestion anaérobie). Le biogaz est inflammable et sans fumée. Il est composé généralement de méthane à hauteur de 60%. Il crée une flamme bleue lors de sa combustion, comme le GPL ou le gaz naturel et   est 20% plus léger que l’air du gaz naturel. Le biogaz est une alternative viable à l’utilisation des combustibles ligneux pour la cuisson des repas et améliore les conditions de vie par d’autres apports en énergie.

Le méthane, qui représente 60% du biogaz, est plus léger que l’air et diffusera immédiatement dans l’atmosphère s’il est libéré de l’appareil pour une raison quelconque. Cela se produit naturellement dans les installations d’élimination des déchets, comme les décharges. L’accès à l’énergie est un problème majeur en Afrique. Or, nous avons un trésor mal exploité. Certains comportements insalubres peuvent nous permettre d’offrir durablement de l’Energie. Ici au Mali, c’est une source d’énergie souvent mal valorisée et non exploitée.

Assitan Siga FADIGA

Source: Bamakonews

Vous allez aimer lire ces articles

Protection de l’environnement : Le projet R’Plast pour plus d’engagement !

Eau et climat : Nécessaire corrélation pour atteindre les ODD

Coronavirus : La pollution atmosphérique en baisse

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct