Malijet.co

Comité malien des barrages et lacs : Un bilan jugé satisfaisant

Le Comité malien des barrages et lacs (CMBL), a tenu le samedi dernier à l’Hôtel MAEVA Palace sis à l’ACI 2000, les travaux de sa 4ème assemblée générale ordinaire. C’était sous la houlette du secrétaire général du ministère de l’Energie et de l’Eau, Moussa Cissé, en  présence du président sortant, Hama Ould Sidi Mohamed Arbi, ainsi que des partenaires. Occasion pour les membres du bureau sortant de dresser le bilan de 12 ans d’existence du Comité malien des barrages et lacs.

Les membres du CMBL ont renouvelé les instances dirigeantes de leur bureau. Un nouveau bureau de 9 membres avec à sa tête Ladio Sogoba, directeur général technique adjoint d’EDM a été mis en place pour un mandat de 4 ans renouvelable.

Cette assemblée générale a été également marquée par deux conférences dont les thèmes ont été porté sur : « Le fleuve Niger en milieu urbain : menaces et opportunités » et « Le rôle des barrages dans la sauvegarde des cours d’eau ».

L’ouverture des travaux de l’Assemblée générale, le président sortant, Hama Ould Sidi Mohamed Arbi a souligné qu’avec 12 ans d’existences, le Comité malien des barrages et lacs  s’est forgé une place importante dans l’environnement professionnel et administratif du pays et à l’international. Il a joué le rôle de conseil auprès des autorités publiques en produisant deux notes conceptuelles dont une sur la transition énergétique et l’autre sur un aménagement optimal du fleuve Niger à Sotuba dans la ville de Bamako.

Concernant le travail en appui conseil, le président sortant a rappelé que le CMBL a reçu la reconnaissance des pouvoirs publics se traduisant par l’autorisation de constituer un panel d’experts pour les aménagements de Taoussa et de Kénié, ainsi que la nomination au conseil d’administration de l’autorité pour l’aménagement de Taoussa, l’accord pour l’organisation de la table-ronde sous régionale sur les barrages et hydroélectricité en Afrique, Bamako 2022, ajournée en raison de la crise politique qu’a connue le pays.

Malgré ces acquis des efforts importants restent à faire dans tous les domaines d’activités. En particulier pour dynamiser les comités techniques nationaux et améliorer la participation aux fora internationaux, au préalable desquels, l’adhésion et la pleine implication des membres sont indispensables notamment les jeunes professionnels pour qui une plateforme spéciale existe au sein de la commission internationale des grands barrages a reconnu Hama Ould Sidi Mohamed Arbi.

Comme perspectives, le président a évoqué, entre autres, la nécessité de développer les relations avec les pouvoirs publics, les maîtres d’ouvrages, les maîtres d’œuvre et de les assister dans les domaines de la conception, de la construction, de l’exploitation et de l’entretien des barrages, de poursuivre la négociation de partenariats.

Le Secrétaire général du ministère de l’Energie et de l’Eau, a saisi cette occasion pour affirmer que le comité a fait des apports considérables. Cependant, Moussa Cissé a appelé le comité à relever le défi des  insuffisances soulignées par le président.

Au terme des travaux, le nouveau président Ladio Sogoba, DGA d’EDM, a remercié le bureau sortant pour le travail accompli. Il a demandé l’engagement du nouveau bureau pour relever les défis et surtout sauvegarde l’héritage laissé par le bureau sortant.

 

AMTouré

Par La Lettre du Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Minimiser les risques d’inondation à Bamako: une vaste opération de curage des caniveaux

Fin de la 20è édition de la Quinzaine de l’Environnement Accroître le civisme environnemental

TOURISME DE VISION ET ÉCOTOURISME AU MALI : Le ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable transforme la forêt classée de Tienfala en parc animalier

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct