Environnement : Le bureau K2M2D sensibilise et informe les élèves

À travers son programme de contribution à l’éducation sur l’environnement, le bureau d’études Keïta management développement durable (K2M2D) en collaboration avec le CAP de Banankabougou, a organisé mercredi dernier, dans ses locaux sis à Magnambougou Sokorodji, un atelier de sensibilisation et d’information en environnement. La rencontre d’éveil de conscience a concerné une quarantaine d’enfants (filles et garçons) d’écoles primaires, publiques et privées réparties en 2 groupes.

 

L’objectif global de la session était de renforcer les capacités des jeunes enfants afin de leur permettre de prendre en compte la protection de l’environnement dans leur vécu quotidien. Il s’agissait également de les préparer à la veille environnementale pour une meilleure qualité de vie conformément à l’article 15 de la Constitution du Mali de février 1992. Spécialisé dans l’appui conseil, le bureau K2M2D prépare et accompagne la mise en œuvre des projets et programmes publics comme privés de développement socioéconomique. Il procure aux initiatives de développement les qualités favorables les plus attendues conformes aux normes internationales.

La formation a débuté par une phase théorique expliquant le concept d’environnement et les différentes thématiques y afférant notamment, la biodiversité, la désertification, le changement climatique. Au cours de la session, un accent particulier a été mis sur la thématique de la biodiversité. L’ancienne ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, patronne du bureau d’étude K2M2D, Mme Keïta Aïda M’Bo, a expliqué que cette rencontre rentre dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de l’éducation environnementale. «L’éducation environnementale est l’éveil des consciences, nous avons choisi des écoles qui sont sur la rive droite dont, le Groupe scolaire de Sokorodji, et les écoles privées «Écovie» et «Rosey Abantara», a-t-expliqué.

Selon elle, les enfants sont l’avenir de notre pays. «Nous avons partagé des informations sur le changement climatique mais également sur la biodiversité. Nous avons regardé une vidéo sur la faune du Mali pour leur montrer que dans ce pays, nous pouvons faire beaucoup de choses», a-t-elle expliqué. Et de souligner que les locaux qui ont abrité cette formation, sont des maisons écologiques en terre et fonctionnelles à partir du soleil dont les cloisonnements sont faits avec des déchets.

«C’est pour montrer aux Maliens qu’il est possible de vivre dans un contexte écologique et d’évoluer avec nos enfants pour qu’ils prennent en charge la protection de l’environnement. Protéger l’environnement est un défi pour nous. Nous avons été toute notre vie à la pratique de l’environnement et maintenant nous voulons partager notre expérience avec les enfants», a détaillé Mme Keïta Aïda M’Bo.

Makan SISSOKO

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Le président de l’association sauvons le fleuve Niger : Ousmane Baldé dénonce : “Plus de 800 maisons sont construites sur les berges du fleuve Niger “

DEGRADATION DES PAYSAGES ET PRODUCTIVITE

Mali : la croisade contre le dragage et l’orpaillage illégal continue

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct