Malijet.co

Gestion des ordures ménagères en Commune VI : les GIE toujours en attente d’un nouveau dépôt de transit

Après l’interdiction de l’unique site de dépôt de transit de la Commune VI sis dans la zone aéroportuaire par Toguna Agro-Industrie, les GIE, chargés de ramassage d’ordures ménagères, sont toujours en attente d’un nouveau site promis par la mairie de la Commune VI du district de Bamako. En attendant une solution, l’insalubrité monte d’un cran dans la cité.

Depuis le vendredi 3 mai, les GIE en charge de ramassage d’ordures de la Commune VI sont en cessation de travail à cause de l’absence d’un dépôt de transit. Le seul dépôt de transit qu’ils disposaient depuis plus d’une décennie leur a été interdit par Toguna Agro-Industrie. Pour mieux informer la population sur la situation, la coordination des acteurs intervenant dans l’assainissement et la protection de l’environnement a organisé ce samedi 11 mai à l’Olympafrica de Banankabougou une rencontre d’information avec les représentants des organisations de la société civile, les chefs religieux et coutumiers, les organisations féminines, la jeunesse, les personnes ressources, et les comités de salubrités. A l’issue de cette réunion, il a été convenu de rencontrer les autorités communales pour qu’une solution soit trouvée à cette crise qui n’a que trop duré. Une rencontre a suivi hier. Cette rencontre concernait la coordination et la mairie de la Commune VI. Après les échanges, les représentants de la mairie ont donné l’assurance aux représentants de la coordination et des organisations de la société civile de trouver dans un bref délai un nouveau site pour endiguer cette crise de dépôt de transit qui fait couler plus d’encre actuellement dans la Commune. « Le maire nous a fait sortir un décret notifiant que l’espace est affecté par le gouvernement à Toguna Agro-Industrie. Maintenant ce que nous pouvons faire, c’est aller exploiter un autre espace à côté de la même zone aéroportuaire et exploiter provisoirement en attendant que la mairie trouve un moyen durable. La mairie même a délibéré sur un espace à Sénou et que cet espace sera mis dans les jours à venir à la disposition des GIE comme dépôt de transit. C’est un espace d’un hectare qui sera mis à notre disposition », a expliqué Bamadou Sidibé, président du Collectif des groupements d’intervenant dans l’assainissement au Mali.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Faune/Flore : la CITES va discuter de la protection des éléphants, des papillons et des baobabs

Tombouctou : Anarchie et perturbation après des pluies diluviennes

Commune I: Le Réseau Fraternité nettoie proprement le marigot Tiengole

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct