Malijet.co

Inondations : SOS pour les sinitrés

Entre juillet et août dernier, les inondations ont fait 20 morts, plus de 20.000 sinistrés ainsi que des dégâts matériels très importants dans notre pays. Les fonds nécessaires aux urgences humanitaires sont estimés à plus de 16 milliards de Fcfa.

Le ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté, Hamadou Konaté et la Coordinatrice humanitaire du Système des Nations unies au Mali, Mme Mbaranga Gasarabwe, ont rencontré vendredi dernier les agences humanitaires sur les questions relatives aux inondations. La rencontre avait pour but d’informer tous les acteurs et donateurs de la situation des inondations dans notre pays et d’échanger avec eux sur les moyens à mobiliser pour faire face aux besoins des populations affectées. Le ministre de la Solidarité a rappelé que depuis le mois de juillet dernier, une série d’inondations a entraîné le déplacement de plus de 34.000 personnes. Les régions les plus touchées sont celles de Tombouctou, Gao, Ségou, Mopti et Kidal. Les inondations viennent s’ajouter aux déplacements de populations liés à l’insécurité et au conflit dans beaucoup de nos localités, situées principalement dans les Régions de Ségou et de Mopti, a signalé Hamadou Konaté.
Par ailleurs, le ministre Konaté a indiqué que l’étendue de cette catastrophe naturelle et de celle liée au conflit ont atteint une telle ampleur aujourd’hui que les efforts conjugués des différents acteurs intervenant au Mali ne permettent pas d’apporter une réponse à la hauteur des attentes des sinistrés. «Voilà pourquoi nous avons souhaité vous rencontrer, vous informer de la situation, échanger avec vous sur les moyens à mobiliser pour faire face aux besoins pressants de ces différentes populations dont le nombre n’est aujourd’hui pas loin de 200.000», a-t-il expliqué.

Le ministre Konaté n’a pas oublié de rappeler la survenue de l’inondation en mai dernier dans le district de Bamako au cours de laquelle, il a été enregistré des quantités importantes de hauteur d’eau. Il a porté à la connaissance des acteurs humanitaires les actions de sauvetage, d’enregistrement, d’hébergement, de traitement des concessions et d’évaluation des besoins urgents menés par les services de la protection civile, de la santé et du développement social. Il a signalé aussi la visite des lieux par les hautes autorités avec des remises de vivres et non vivres et l’aménagement du Centre mobile pour abriter temporairement les sinistrés.
Hamadou Konaté a également rappelé qu’entre juillet et août dernier, plusieurs autres localités ont été victimes des inondations. Il a déploré 20 décès, plus de 20.000 sinistrés ainsi que des dégâts matériels très importants enregistrés. Il a expliqué que les visites des autorités locales, régionales et nationales ont été effectuées dans les régions touchées, au cours desquelles il y a eu la distribution de vivres et non vivres aux sinistrés.
Quant à la coordinatrice humanitaire du Système des Nations unies, elle a indiqué que les fonds nécessaires aux urgences humanitaires au Mali sont estimés à plus de 16 milliards de Fcfa. Pour le moment, les ressources mobilisées s’élèvent à seulement 4,80 milliards de Fcfa, soit 30% du financement.

Yaya DIAKITE

Source: L’Essor-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Le Sahel, au cœur des enjeux du changement climatique

L’Afrique de l’Est touchée par un épisode très intense du « El Niño indien »

Changement climatique : la mauvaise pluviométrie « pousse des maraîchères à utiliser les engrais chimiques »

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct