Malijet.co

Pour combattre contre le changement climatique : L’Association Malienne des Evaluations Environnementales portée sur les fonts baptismaux

Le siège du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) a servi de cadre, le samedi dernier, au lancement des activités de l’Association Malienne pour les Évaluations Environnementale (AMEE). L’ouverture des travaux était présidée par le conseiller technique du ministère de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable, Drissa Traoré. C’était en présence du président de ladite association Dr Arouna Coulibaly en présence de nombreuses hautes personnalités.

Cette initiative des spécialistes en évaluation environnementale vise à promouvoir l’Evaluations Environnementales au Mali et d’encadrer les interventions dans ses différents domaines.

Les objectifs de cette association sont entre autres de promouvoir les actions en matière de développement durable, regrouper en association les environnementalistes du Mali, œuvrer à la création de l’Ordre des Environnementalistes du Mali, collaborer ou s’affilier à toutes associations ou  institutions tant au Mali qu’à l’étranger, organiser des rencontres, des formations et des manifestations en matière de gestion de l’environnement.

Selon le président de l’association, Dr Arouna Coulibaly l’évaluation environnementale permet d’assurer un niveau élevé de protection de l’environnement et contribuera à l’intégration de considérations environnementales dans l’élaboration et l’adoption de plans et programmes en vue de promouvoir un développement durable.

Il a souligné que toute personne physique détentrice d’un document certifiant la participation avec succès à une formation universitaire en gestion de l’environnement et toute personne morale œuvrant dans le domaine du développement durable partageant les mêmes objectifs que l’AMEE peut devenir membre de l’association. « L’adhésion à l’AMEE est libre. Elle implique la pleine acceptation de toutes les dispositions des statuts et règlement intérieur », souligné le président, Dr Arouna Coulibaly.

Le conseiller technique du ministère de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable, Drissa Traoré a salué cette initiative des environnementalistes et a indiqué que son département mettra tout en œuvre pour accompagner et soutenir les associations.

Gaoussou Kanté

SourceMalijet

Vous allez aimer lire ces articles

Mont Kilimandjaro de Lafiabougou : Les familles environnantes du dépotoir d’ordures barricadent la route

ENVIRONNEMENT : Poulô mobilise les PTF autour du changement climatique à la veille du sommet de New York

INONDATIONS AU MALI : 68 670 personnes et 20 morts entre mai et août 2019

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct