Malijet.co

Restauration de l’écosystème dans les anciens sites miniers : Le ministre Housseini Amion GUINDO salue l’exemple de Loulo

Pour les besoins de la 25ème édition de la campagne nationale de reboisement, le Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable s’est rendu le lundi 15 juillet 2019 dans la mine de Loulo, cercle de Kéniéba. En plus du lancement de la campagne de plantation de 23 000 pieds d’arbres sur 150 hectares, le Ministre Housseini Amion GUINDO s’est dit satisfait de la restauration des écosystèmes forestiers sur les anciens sites de la mine.

Dans la nouvelle orientation politique du Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Housseini Amion GUINDO a mis un accent particulier sur la restauration de l’écosystème endommagé par les activités humaines. Revenir à la structure, la diversité et la dynamique de cet écosystème considéré comme indigène et historique sont désormais inscrites dans les priorités de la mine de Loulo. Elle vise à la fois, à maintenir ou à accroître la productivité primaire ou secondaire et à améliorer la diversité biologique et la stabilité et, au niveau des paysages, à faciliter la réintégration dans les espaces gravement fragmentés.

Le menu essentiel de ce premier séjour du Ministre de l’Environnement dans la zone minière de Kéniéba était le lancement de la campagne de plantation de 23 000 pieds d’arbres sur environ 150 hectares d’anciens sites miniers. A l’instar des autorités locales présentes, avant de visiter les sites en cours de réhabilitation, le Ministre Housseini Amion GUINDO a procédé à la plantation de plusieurs pieds d’arbres qui portent désormais son nom.

Dans la réhabilitation du couvercle végétal au Mali, la mine de Loulo, dans le cercle de Kéniéba apparait comme une pionnière. Parmi les acquis de cette restauration des écosystèmes par la société Barrick, on peut noter la stabilisation de la faune sauvage grâce au suivi rigoureux des mesures de protection environnementale et la réhabilitation des centaines d’hectares d’anciens sites. Tenant Compte de tous ces facteurs révélés par les services eaux et forêts, le Ministre Housseini Amion GUINDO a profité de l’occasion pour féliciter les responsables de la mine pour leur souci constant à préserver et conserver la diversité biologique.

Aussi, il a rappelé aux responsables de la mine et aux autorités administratives, politiques et coutumières du cercle de Kéniéba les raisons des campagnes de reboisement instaurées par le gouvernement depuis 1995. Il s’agit de la sensibilisation de l’opinion nationale sur les enjeux de la dégradation des ressources naturelles et la nécessité de récupérer les terres marginales, d’embellir les agglomérations, de produire du bois, de conserver les espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. Pour conclure, le Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable a inscrit la cérémonie de plantation sur le site de la mine de Loulo sous le signe d’un partenariat entre son département et la société Barrick avec comme objectif de sensibiliser et d’inciter les orpailleurs à entreprendre des actions d’envergure pour restaurer les anciens sites miniers.

Se réjouissant de cette dynamique enclenchée par le ministre de l’environnement, les autorités locales ont tenu à manifester leur adhésion à cette vision citoyenne et responsable pour l’environnement. En tant qu’acteurs de la société civile, elles ont promis d’accompagner le ministère dans sa politique de réhabilitation des sites miniers dans la zone de Kéniéba pour le bonheur des générations futures.

 MEADD

Source: Koulouba.com

Vous allez aimer lire ces articles

Lancement de la Journée de reboisement en commune V : 205 pieds d’arbres plantés

Lutte contre le réchauffement climatique : L’UNESCO mise sur une justice climatique et une coopération mondiale

Kangaba : Une association plante 30 000 arbres dans trois communes le long du fleuve Niger

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct