Malijet.co

Transformation des déchets en différents produits: Une 1ère usine prévue en mi-janvier

La promotrice d’une nouvelle usine de transformation des déchets en Bio gaz, Bio charbon et d’énergie, Mme Konaté Soula Konaté et ses collaborateurs, ont annoncé, le jeudi 13 juin 2019 à l’hôtel de l’Amitié de Bamako,la pose de la 1ère pierre de cette usine à Niamana en commune VI du District de Bamako le 15 juin 2019.

Bon débarras pour des tonnes de déchets qui inondent le District de Bamako. Selon Mme Konaté Soula Konaté, une Malienne de la Diaspora, promotrice de cette usine de transformation des déchets, appelée Katura qui signifie encense, contraire au déchet, va ouvrir ses portes en mi-janvier 2019. Mais, elle a indiqué que la première activité sera le lancement, prévu le samedi, 15 juin à Niamana en Commune VI du District de Bamako.

Selon elle, cette nouvelle usine qui va s’installer à Bamako en commune VI ouvre et offre de bonnes et de nouvelles perspectives d’opportunités d’emplois pour les jeunes, les ménages. D’un coût total de 800.000 Euros soit 500 millions de FCFA, cette usine donne, 80 emplois aux jeunes de la commune VI, 100 emplois directs et des milliers d’emplois indirects. Les collaborateurs de Mme Konaté, à savoir M. Prudence Denon, Mme Konaté Bintou Diané ont rassuré de la fiabilité du projet. Selon ceux-ci, il y a un bureau d’étude qui a sérieusement travaillé sur tous les aspects de ce projet au Mali.

Les conférenciers ont fait savoir qu’il y a eu des rencontres avec tous acteurs intervenants dans le projet. Ainsi, des centres de valorisations et de formations seront mises en place pour les acteurs du projet. L’usine à un terrain d’un hectare à Niamana a-t-elle indiqué. Selon M Prudence Denon, 90 tonnes de déchets seront transformées par jour car l’usine à une capacité de 30 tonnes. Ainsi, des plastiques seront compactés pour produire des tuiles, l’engrais sera disponible soit 2 tonnes d’engrais par jour, 2 tonnes de bio-charbon, 50 m3 de tuile.

En termes de prospection, la direction de l’usine entend mettre également un centre de formation pour sensibiliser les ménages, les gens, de l’opportunité qui leur est offerte pour leur assurer un emploi. Le Samedi 15 juin, la 1ère pierre de l’usine sera posée à Niamana a indiqué la promotrice. Selon Mme Konaté Soula Konaté, le lancement, le 15 juin sera une occasion d’initier les populations, au processus de fonctionnement de l’usine, comment faire le tri à la source.

Elle a rassuré d’être en phase avec les autorités communales et les autorités gouvernementales qui ont tous salué et encouragé l’installation d’une telle usine au Mali et qui et lui ont donné toutes les assurances. Aux dires de la promotrice, toutes les conditions sont réunies pour respecter les aspects afin de sauvegarder l’environnement. Les machines ne produisent non seulement pas de fumée, mais aussi, l’usine va se donner la tâche de sensibiliser et de communiquer avec les ménages et les GIES pour la bonne marche du travail, afin d’un strict respect de la sauvegarde de l’environnement a-t-elle fait savoir. Selon elle, une solution de proximité sera offerte aux GIES et les ménages bénéficieront des poubelles.

Fakara Faïnké

Source: Le Républicain

Vous allez aimer lire ces articles

Déchets plastiques : «Bamako sans déchets plastiques »

Gestion des déchets ménagers : KATURA INTERNATIONAL en première ligne !

Bougouba : face aux inondations la population de s’engage !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct