Malijet.co

« Facebookan »: cacophonie gouvernementale

Suite à la mission des enquêteurs effectuée ce jour, mardi 11 juin 2019, dans le village de Sobame, le nombre de personnes tuées a été ramené de 95 à 35, soit 11 adultes et 24 enfants. Ce communiqué rectificatif du gouvernement mettant à nu l’amateurisme d’un exécutif, a indigné plus d’un sur les réseaux sociaux. Votre Facebookan du jour !

 

Gatiatia : « Réduire le nombre de morts n’est pas la solution »

Réduire le nombre de morts n’est pas une solution. Car même un blessé grave est un problème. Ce que je n’ai pas compris, il y a une indifférence à comparer aux réactions après la tuerie d’Ogossagou. Pourtant, ç’a l’odeur d’une vengeance. Adam BA KONARE et Ali Nouhoum DIALLO n’ont pas encore fait de lettre.

FATOU TOGO : « La vie humaine est sacrée ».     

Même si c’était une seule personne qui était tuée, c’est triste déjà, car la vie humaine est sacrée. Surtout que le bilan est un peu élevé, mais avec tout cela que personne ne réduit ou ne monte le bilan quand même. Cette nouvelle nous attriste tous et nous sommes tous de cœur avec les familles des victimes, en un mot, le Mali tout entier est en deuil.

Djenifer Traoré : « Pauvre Mali ! »

Quand on ne sait pas ce que c’est que gouverner, on reste toujours dos au mur en faisant les mêmes gestes, les mêmes déclarations, les mêmes voyages, les mêmes grimaces. Pauvre Mali quand gouvernance rime avec amateurisme.

L’enrichissement illicite restera des charges et même des fardeaux pour l’État. Et en voilà une conséquence. Faut-il encore attendre qu’un activiste fasse descendre de la foule dans la rue comme Mahamoud DICKO pour faire entendre raison à nos monarques mal éclairés. Il faut que le gouvernement cesse de mentir à son peuple, c’est une tradition, mais les choses ont tellement évolué que ce n’est plus la peine. Ça finira par se savoir. C’est ce comportement qui a fait que le peuple malien a perdu la confiance de son gouvernement. Car il apprend ses réalités dans la bouche d’autrui mal placé. Quelle que soit l’ampleur du drame, dites-nous la vérité au moins.

Amadou : « Quel amateurisme » !

Quel amateurisme ! Quelle différence entre 95 morts et 35 morts ? Dans les deux cas, c’est TROP. Ou bien les tenants du pouvoir veulent ainsi se donner bonne conscience. Quel narcissisme ? Notre président avait en son temps pleurer à chaudes larmes en direct pour deux Français tués à Kidal. Cependant, avec 35 Maliens, le compte n’y est pas pour que notre chef verse des larmes.

Merkel Bijou : « Que le gouvernement soit responsable » ! 

Peu importe le nombre de vies humaines perdues suite à cette barbarie, c’est triste et c’est le Mali qui pleure. Je pense que le gouvernement devrait être le premier à communiquer le nombre si toute fois la présence administrative était une réalité, à défaut de cela, n’importe qui se permet de donner des chiffres parce que les autorités ne sont jamais sur le terrain, à temps. Que le gouvernement soit responsable afin que ce genre de chose ne se reproduise plus jamais sur le territoire malien.

Info-Matin

Vous allez aimer lire ces articles

La circulation alternée : Pour désengorger Bamako

Attaques au Mali: 150 enfants tués en 2019, 377.000 ont besoin de protection

Mobilité Interurbaine : La circulation alternée opérationnelle dès lundi prochain !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct