Ballaké Sissoko : ‘les douanes américaines ont cassé ma kora »

Le musicien malien Ballaké Sissoko accuse la douane américaine d’avoir cassé son instrument de musique lors d’un contrôle.

M. Sissoko joue de la kora, un instrument de musique traditionnel d’Afrique de l’Ouest qui ressemble à une harpe.

Il indique que lorsqu’il est revenu à Paris le 4 février après une tournée américaine, il a retrouvé l’instrument en morceaux en ouvrant son étui.

À l’intérieur de l’étui, il y avait un dépliant des douanes américaines affirmant qu’elles avaient ouvert l’étui pour l’inspecter.

Cependant, on ne sait pas exactement quand l’instrument de musique a été cassé.

Les douaniers américains n’ont pas encore répondu à la demande d’explication que leur a adressée la BBC.

Impossible à remplacer

M. Sissoko a donné des concerts dans le monde entier, notamment aux BBC Proms à Londres.

Les images publiées sur sa page Facebook montrent l’instrument de musique en morceaux. Une déclaration affirme que le manche de la kora a été retiré.

« Les cordes, le chevalet et tout le système d’amplification du son, délicat et complexe, ont été démontés.

« Même si tous les composants qui ont été démontés étaient intacts, il faut des semaines avant qu’une kora de ce calibre puisse retrouver son état de résonance antérieur. Ce genre de kora faite sur mesure est tout simplement impossible à remplacer », peut-on lire dans son post Facebook.

Le musicien dit avoir rangé et enregistré l’instrument dans un étui rigide à l’aéroport de New York et ne l’a rouvert qu’à son retour à son appartement à Paris.

Le dépliant de l’Autorité de sécurité des transports (TSA) indique qu’un agent de sécurité a inspecté la valise et s’excuse pour les désagréments causés.

Un certain nombre de partisans de M. Sissoko ont eu recours aux médias sociaux pour exprimer leur soutien au musicien et exiger des excuses de la part des douanes américaines.

bbc

Vous allez aimer lire ces articles

Bandiagara : 4 morts, 1 blessé et 4 portés disparus dans l’attaque d’un minibus de transport

Kati – commissariat de police du 1er arrondissement : La chaussure de la victime conduit les limiers au présumé meurtrier

Arrestation à SÉBÉNIKORO de deux braqueurs par les hommes du COMPOL KAMISSOKO

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct