Malijet.co

Banditisme en commune II : Un réseau de cambrioleurs démantelé par le 3ème arrondissement !

Avec sur leur tableau sombre 3ans de succès en opérations funestes de braquages et vols de motos en commune II du district de Bamako, Mamadou Tolo,  Zoumana Zidibé, Lassana Coulibaly , Bakary Diallo, Zakaria Diarra et  Abdoul Karim Samaké  sont finalement tombés dans les filets de la brigade de recherche du 3ème arrondissement dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 juin 2019.

Agés de 18 à 20 ans, ces jeunes ayant raté la bonne éducation familiale et le redressement comportemental de la société ne troubleront plus la quiétude des paisibles citoyens de la commune II du district de Bamako. Cela, grâce au professionnalisme des éléments de la brigade de recherche du 3ème arrondissement.

N’a-t-on pas l’habitude de dire que : «  tous les jours appartiennent au voleur, sauf un seul qui revient de droit au propriétaire ». Voilà, que cet adage s’est confirmé encore une fois au grand bonheur des habitants de la CII.

Mamadou Tolo alias ‘’ Tidjo’’ comme porte d’entrée

Agé de 19ans seulement, le jeune Mamadou Tolo, avec son arrestation la police du 3ème arrondissement a trouvé la bonne piste pour démanteler ce mafieux réseau de jeunes voleurs.

Lâché par la Baraka, le jeune Tolo a décidé de faire cavalier seul. De ce fait, il cible un coin obscur du quartier de Niaréla non loin du rond-point ‘’ Kontron ni Sanè’’ pour faire ses opérations nocturnes. Doté d’une grande patience ce n’est qu’aux environs de minuit ce jour-là qu’il trouvera sa première proie. Il passe à l’acte en même temps. Mais, il était trop tôt. L’affluence dans la zone n’était pas moindre. C’est ainsi que suite à des altercations entre lui et un motocycliste, qu’intervient la population. Voulant prendre la poudre d’escampette après avoir échoué son coup, il ne le réussira pas, car derrière lui d’autres avaient des jambes plus agiles que lui.

Sans vouloir se faire justice elle-même, la population conduit le jeune braqueur au niveau du commissariat du 3ème arrondissement. Cela, sur la base de la confiance que ce commissariat est parvenu à installer avec la population.

Une fois dans les mains des limiers du commissariat du 3ème arrondissement, Tidjo a vite été mis sous les feux d’un interrogatoire sérieux. Face au professionnalisme des éléments de la brigade de recherche, il n’a pas longtemps su courber sa langue dans sa bouche, il avoue son vrai statut et balance les noms des autres membres de son gang.

Tous dans le filet, sauf deux… !

Après avoir été bien renseignée des noms, la brigade de recherche s’est donnée pour mission de mettre un visage derrière chaque nom, histoire de mettre tous les membres de ce gang célèbre derrière les verrous. Reconnus comme des nids dorés de la pègre bamakoise, les quartiers, Bougouba, Sans-Fil, Hippodrome I et Korofina Sud, ont été le centre des investigations intempestives, de la BR du 3ème arrondissement pour pouvoir cueillir les malfrats.

Parmi tous ces endroits sillonnés, c’est celui de Bougouba, qui a porté fruit en premier lieu. En effet, la tête du serpent résidait en ce lieu. Il s’appelle Zoumana Sidibé connu sous le sobriquet de ‘’ Kaka’’. Il a été cueilli avec un autre du nom de Lassana Coulibaly alias ‘’ Immortel’’.

Le jeune Sidibé, contre espèces sonnantes et trébuchantes gardait chez lui les armes et d’autres petits matériaux du gang. Aussi, c’était chez lui, que toutes les opérations étaient planifiées. Après un plan consensuel, ce dernier entrait dans ses chambres pour fournir à la bande les armes gardées.

Dans leur mode opératoire, ils évoluaient toujours trois par moto. La cible était suivie de très loin et une fois que celle-ci arrive dans un coin obscur, elle était dépossédée de force de sa moto avec de l’arme pointée sur elle.

Après ces arrestations à Bougouba, les limiers du 3ème arrondissement sur la base de bonnes informations déduites de l’interrogatoire de Tidjo, se sont rendus successivement  à Moussabléntou (un nid  de malfaiteurs connu) et à Korofina Sud.  Là-bas aussi, les efforts n’ont pas été vins. Bakary DIALLO dit « Incassable ou BAH » et Zakaria DIARRA ont été interpellés et conduits au commissariat.

De retour à Bougouba à la recherche de Oumar Kanté alias ‘’ Koureïchi’’ et Bandiougou, ces derniers  ne se sont pas fait prier pour prendre la tangente une fois que le véhicule de la police est apparu. Mais, Abdoul Karim SAMAKE dit « Binké » qui se trouvait en ce lieu, un autre membre du gang, a été appréhendé et conduit au 3ème arrondissement.

De façon claire, l’on peut sans risque de se tromper soutenir que le démantèlement  de cette association de malfaiteurs est source d’un grand ouf de soulagement pour la population de la commune II en général et les motocyclistes en particulier.

A noter que des investigations sont en cours pour appréhender le reste de la bande. D’ici là, bravo au commissariat du 3ème arrondissement pour cette moisson !

Par Mariam SISSOKO

Source: Sursaut

Vous allez aimer lire ces articles

Escroquerie foncière dans la commune rurale du Mandé : Le Maire Nouhoun Kelepili au centre du scandale

La « Bague Mystique » qui propulse à Koulouba : Mythe ou Réalité ?

Prostitution : Près de 30 000 prostituées nigérianes exercent entre le Mali et le Burkina

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct