Malijet.co

BMS SA: Victime de retrait frauduleux de plus de 17 millions de FCFA sur son compte, Mahamadou Diaby saisit la justice

Le président du mouvement des ‘’Sans voix’’, Fassery Traoré, et Mahamadou Diaby, gérant de l’entreprise ‘’Afro-cite’’, étaient ce jeudi 06 février face aux hommes de médias, au siège dudit mouvement. Objectif : expliquer comment M. Diaby a perdu 17 millions cinq cent mille francs sur son compte BMS.

Mahamadou Diaby est un client, depuis une dizaine d’années, de la Banque malienne de solidarité (BMS). Cette situation persiste depuis janvier 2019, date à laquelle il a été victime d’une soustraction frauduleuse de 17 millions cinq cent mille FCFA sur son compte.

M.Diaby avoue avoir remis, en début du mois de février 2019, un chèque BMS de 300.000 F à un certain Maïga, chargé du retrait à la banque. Selon lui, le numéro du chèque était : 1714466. Pour la première fois, il dit avoir été surpris de voir Maïga revenir lui dire que ledit chèque a été touché. Sans tergiverser, les deux se rendent alors à l’agence ‘’El Médine’’de la BMS, où l’entrepreneur fait 95% de ses retraits bancaires. C’est là qu’ils ont trouvé sur place un certain Daou, chef d’agence du jour, qui confirme que le chèque de M. Diaby a été réellement touché.

La surprise du client était grande après avoir entendu l’agent Daou annoncer que 8 millions cinq cent mille francs (8.500.00 F) ont été retirés de son compte à la  date du 30 janvier 2019. Ce, ajoute-t-il, à travers le même chèque N°1714466 qu’il dispose. « Comment un chèque qui se trouve en ma disposition peut être ainsi touché facilement. J’ai dit à l’agent que je n’avais pas fait de retrait le 30 janvier 2019», explique la victime.

« Comme j’avais besoin d’argent, après le départ de Maïga, j’ai fait un autre chèque dont le numéro est 1714468, et qui était aussi touché, me faisant perdre 9 millions sur mon compte. Quand j’ai posé la question, l’agent Daou m’a fait savoir que le chèque a été touché courant le même 30 janvier 2019 », affirme Mahamadou Diaby, déplorant la perte d’une somme totale de 17 millions cinq cent mille francs (17.500.000 F).

Après vérification, la banque  présente à M. Diaby les chèques n°1714466 et 1714468 qui avaient soustrait lesdites sommes. Ce, à l’aide d’imitation de signature  et de présentation de fausses pièces. Cinq  mois après les faits, il dit être appelé par la BMS pour lui présenter un rapport qui précise que les chèques qui ont pris  les 17.500.000 F sur le compte « sont des vrais chèques ».

En la matière, l’entrepreneur Mahamadou Diaby confie qu’un rapport a été fait par la gendarmerie de Kalaban-Coro. Selon lequel, dit-il, les pièces d’identité de ceux qui ont utilisé les deux chèques sont fausses. De ce fait, Diaby a porté plainte contre la BMS auprès du tribunal de commerce. D’après lui, le délibéré prévu pour le mercredi 5 février 2020 a été repoussé à une date ultérieure.

Vu que l’affaire dure depuis 2019, il regrette le blocage de la situation, et le manque de volonté de la banque à s’assumer par la restitution des sommes disparues. La victime précise que la première opération effectuée à travers le chèque N°1714466 a été faite à l’agence BMS sise à Bacodjicoroni, où il a perdu  8.500.000F. Et la seconde, dit-il, effectuée via le chèque N°1714468, a été faite à l’agence BMS de Daoudabougou, où il a perdu 9.000.000 F. En tout cas, l’entrepreneur est toujours dans l’attente de la justice et de la banque pour la restitution des fonds volatilisés.

Mamadou Diarra

Vous allez aimer lire ces articles

Covid-19 au Mali : hausse du prix des produits pharmaceutiques

Mali: le marché de Kidal incendié

Lutte contre le covid-19 : Etat d’urgence sanitaire et couvre-feu : Les travailleuses du sexe « travaillent » le jour et dorment la nuit

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct