BUSINESS SUR LE RESEAU : Des tueurs silencieux ?

Le marketing de réseau est la vente via un réseau de revendeurs (parfois appelés ambassadeurs, conseillers…) qui vendent à leurs contacts proches ou lointains, avec la possibilité pour eux-mêmes de parrainer d’autres vendeurs en échange d’une commission cumulative sur les ventes.

 

Ils prospèrent bien au Mali laissant quelques fois de nombreuses victimes derrière eux.

Q-Net, Long right, Master Cash, Green World, AID Company… Elles sont nombreuses ces entreprises réseautiques qui proposent des affaires à la jeunesse africaine avec des gains inimaginables. Quelques fois jusqu’à 500% à vie. A cause du chômage endémique, les jeunes, à la recherche d’emploi, adhèrent massivement à ce business avec l’espoir de mener une bonne vie.

Malheureusement, la plupart d’entre eux passent des années sans devenir riches comme on leur avait promis. Ils vont du rêve à la désillusion. Nombreux se ruinent totalement avant de se rendre compte de la supercherie de ces groupes vampires et sans scrupules.

Certains vendent meubles de chambres, motos, voitures et même des terrains pour réaliser ce rêve sans issue.

Ce fut le cas d’un jeune Togolais qui a abandonné son emploi au Togo, vendu son terrain en chantier pour venir travailler dans une entreprise virtuelle à Bamako qui lui promettait un salaire de plus d’1 million de nos francs. Il était contacté par un de ses camarades d’enfance, qui est lui-même victime de ces réseaux mafieux.

Abandonné dans une villa, tout seul, et dans l’incapacité de se nourrir, il a finalement pu rejoindre sa famille grâce aux bonnes volontés. Ces cas d’abus de confiance sont légion à Bamako.

C’est après vous avoir dépouillé de votre argent qu’ils vont vous parler de parrainage. C’est la stratégie qu’ils utilisent pour pérenniser cette mafia internationale. Les réseaux sociaux sont le canal par lequel, ils passent pour atteindre leurs cibles.

Lire suite sur L’Indicateur Du Renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

VOL D’ENFANTS À SIKASSO: Un vaste réseau démantelé

YIRIMADIO: Une fillette de 5 ans violée

C’est arrivé à Yirimadio, Commune VI du district de Bamako: Une fillette de 5 ans violée, l’auteur, toujours dans la nature

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct