Ces chargeurs de portables qui risquent de mettre le feu à votre maison

Incendie, électrocution… L’UFC-Que Choisir a réalisé une enquête sur la dangerosité des chargeurs de téléphone. Sur les 20 modèles testés, seuls quatre répondent aux normes de sécurité françaises. Les spécialistes déconseillent les chargeurs «alternatifs», de laisser un portable en charge près d’un lit ou un chargeur branché quand il ne sert pas.

Parfois, les chargeurs de téléphones portables restent branchés toute la journée, même quand ils ne servent pas. Une enquête menée par l’association de consommateurs UFC-Que Choisir révèle que cette pratique peut être dangereuse. Des chargeurs «alternatifs» vendus sur les marchés et sites de vente en ligne et qui coûtent moins cher que ceux fournis par la marque du smartphone cumulent risques d’incendie, chocs électriques ou blessures corporelles.

L’UE pourrait forcer Apple à abandonner ses chargeurs spécifiques

Selon le rapport publié sur le site de l’association, sur les 20 modèles de chargeurs expertisés, seuls quatre correspondent aux normes de sécurité françaises. Plus de la moitié présentaient des défauts de sécurité électrique pouvant mener à des incidents comme des départs de feu, d’électrisation et même d’électrocution.

«Il y a plusieurs degrés de défaillance, ça va des défauts de marquage, à des circuits électriques de mauvaise qualité», précise Camille Gruhier, qui a dirigé l’enquête pour UFC-Que Choisir, dans une interview à RTL dans l’émission Petit Matin.

Parmi les chargeurs jugés sans danger et conformes, on trouve des modèles Samsung, Essentiel B de chez Boulanger, Homday chez Gifi et Tekmee de la Foir’fouille. Pourtant, parmi ceux qui sont sans danger, il y a des chargeurs (Apple, Selecline, Re-Load, Maxxter, Goobay) dont les fabricants ne respectent pas les obligations de marquage. Par exemple, ils n’expliquent pas le symbole «double isolation» (appareil de classe 2, sans terre, isolation renforcée sans partie métallique accessible). Certains ne précisent pas que cet accessoire ne s’utilise qu’en intérieur. Enfin, d’autres n’expliquent pas les symboles apposés.

En outre, l’association de consommateurs présente sur son site une liste de huit chargeurs qu’il ne faut jamais utiliser bien qu’ils soient en vente partout.

Accessoires jugés dangereux

Quant aux chargeurs jugés dangereux, qui présentent des défauts de conception (soudure insuffisante, câble défaillant), certains modèles sont vendus dans de grandes enseignes telles que Leclerc, Darty et Electro dépôt. L’UFC-Que Choisir conseille de «s’en débarrasser au plus vite dans un point de recyclage».

«J’avais laissé mon téléphone charger dans un coin. Quand je l’ai rallumé, le chargeur a explosé», témoigne une femme au micro de RTL. «On n’a pas de statistiques précises en France. Mais aux Pays-Bas par exemple, 50% des incendies domestiques seraient causés par des chargeurs défectueux», souligne Mme Gruhier.

«Fabriquer un bon chargeur cela a un coût. Or comme les gens en changent souvent, ils ont la tentation d’en trouver des pas chers», ajoute Camille Gruhier.

Face à l’ampleur du problème, l’association de consommateurs a décidé de saisir la répression des fraudes. Mais le marché de vente en ligne reste difficile à contrôler.

L’UFC-Que Choisir conseille de ne pas laisser son smartphone en charge la nuit, de ne pas le poser sur une couette ou sur un tapis, de ne jamais laisser le chargeur branché sur secteur en dehors des utilisations et de toujours choisir le chargeur d’origine.

sputnik

Vous allez aimer lire ces articles

Fait divers : De nombreux bandits mis hors d’état de nuire

Jugés pour » coups et blessures volontaires, vol qualifié » sur Classant Dembélé: Bouna Samaké dit » Séguè » et Drissa Berthé dit » Papa » condamnés à la réclusion à perpétuité Oumou Kébé acquittée

Confidence : je vois mon fiancé comme un voleur, que faire?

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct