Malijet.co

Commissariat du 1er arrondissement de police de Kati Mohamed Koné dit BMG, étudiant arrêté par les limiers pour « vol à l’arraché »

Habitué de la pratique et accroc aux drogues dures, il a été déféré devant le procureur près le tribunal de grande instance de la ville garnison.

 

Le mercredi 12 juin dernier, vers le Stade municipal de Kati, près du rond-point du cercle, aux environs de 15 heures, la dame Adiaratou Berthé, secrétaire de direction en service au Cercle de Kati, se rendait à son service après avoir fait des achats au marché de Kati.

Non loin du rond-point, elle se vit brutalement déposséder de sa pochette par un jeune motocycliste. Malgré ses cris et la poursuite lancée par des témoins de la scène, le suspect a pu semer ses poursuivants avant de disparaitre à travers le quartier Koko-Plateau. Ce cas faisait suite à plusieurs autres, notamment ceux commis au préjudice des Dames Coumba Diakité, le 8 juin, et Sokona Guèye, le 11 du même mois. Entretemps, de précieux renseignements avaient été obtenus sur le suspect par le Chef de la Brigade de Recherches, le Major Souleymane Z. Coulibaly dit  »Kankoun Solo », à qui le dossier a été confié.

Ainsi, alors que la Dame Adiaratou Berthé se trouvait dans le bureau du Chef BR pour une déclaration, suite à sa mésaventure, un informateur signalait l’arrivée du suspect au sein de son  ‘‘Grin ».Le chef de la Brigade de recherche, qui attendait ce précieux coup de fil, a aussitôt réuni ses hommes, notamment l’Adjudant-chef Namory Niaré, les Adjudants Sambou Sissoko, Boubacar Samaké, Abdoulaye Maïga et Adama Sacko aux fins de se rendre au lieu indiqué pour interpeller  le suspect.

Avisant la présence des  agents, le nommé Mohamed S. Koné dit  » BMG », jeune étudiant en 1ère année Droit privé, a tenté de détaler avant d’être repris  avec le concours de citoyens de bonne volonté. La pochette de sa dernière victime a été retrouvée sur lui avec toutes ses pièces et son argent. Le téléphone de la Dame Coumba Diakité et sa pochette contenant ses pièces ont également été récupérés.

Le suspect, né le 21 janvier 2000, à Kati, de Issouf et de Sanata Diakité s’est révélé être un accroc aux drogues dures, notamment la cocaïne et l’héroïne. Selon lui, c’est le manque de ses produits qui lui donne l’audace de commettre de tels actes spectaculaires afin de pouvoir s’en procurer.

Mohamed S. Koné« BMG »a été déféré le vendredi 14 juin devant le Procureur  de la République près le Tribunal de Grande Instance de Kati.

Saidou A. DIAKITE

Source: l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

SEX, MONEY AND CITY… les dignitaires MAHMOUD DICKO, HAÏDARA et AROUNA SANGARE victimes…!

SEX, MONEY AND CITY… Les dignitaires Mahamdoud Dicko, Haïdara et Harouna Sangaré victimes… !

Pour détournement de biens : Souleymane Keïta fait face à la colère de ses frères

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct