Malijet.co

Découverte macabre dans la forêt de Frentoumou : Le corps d’un jeune homme retrouvé sans vie !

Ce mardi 20 Aout 2019, les éléments des eaux et forêts en poste  de Frentoumou dans la commune rurale du Mandé  sont tombés sur le corps d’un jeune homme environ 30  ans  révolu dans un ravin sur l’axe RN5 Bamako-Conakry. Les forestiers ont vite  alerté les éléments de la brigade territoriale de la gendarmerie d’Ouezzindougou pour constations des faits.

Ce corps sans vie a été découvert à Frentoumou dans la forêt des monts manding. Il s’agit visiblement d’un jeune homme qui frôle la trentaine d’années n’a été toujours pas identifié  jusqu’aux  dernières nouvelles. Car, il était dépourvu de toute pièce sur place pouvant  l’identifier. Les choses se compliquent davantage dans la mesure où la dépouille était en état de putréfaction avancée. La victime était habillée d’un pantalon bleu agrémenté d’une  chemise grise, de chevelure noire   et au pied  nu au moment de la découverte.

Alertée la brigade territoriale de la gendarmerie d’Ouezzindougou a envoyé une équipe sur les lieux avec un médecin légiste. Selon une source,  la mort de ce jeune homme serait à  liée à un accident qui aurait  été fait  depuis quelques semaines sans  découvrir  la  victime et son partenaire. A en croire notre source, l’auteur de cet accident se serait évaporé dans la nature  pour manifester  son refus volontaire de porter les responsabilités de cette mort.

Le médecin légiste a conclu que le jeune homme n’est pas mort suite à un acte criminel mais des blessures suite à un accident.

Dès l’arrivée les éléments de la brigade  territoriale de la  gendarmerie d’Ouezzindougou accompagnée d’un médecin.

Ces conclusions du médecin-légiste sont rejetées par une source qui privilégie une autre piste.

Selon les usagers et les riverains, la forêt classée du Mandé constitue aujourd’hui sans doute une zone d’insécurité à ciel ouvert où se réfugient les bandits les plus recherchés. La forêt est aussi un lieu approprié pour les hommes politiques pour leurs sacrifices afin de conquérir le pouvoir.

Donc plusieurs circonstances  sont interprétées dans  la  mort de ce jeune  retrouvé  sans vie dans la foret de Frentoumou. Selon une  autre source, la mort de ce jeune homme peut être située dans un contexte de règlement de compte  entre les orpailleurs  dans la zone du Mandé. « Ses ravisseurs  peuvent  le suivre depuis  les zones d’orpaillage  afin de le piéger dans un accident pour enlever ses biens », nous a confié un  habitant de Frentoumou.

Une chose sûre et  certaine, la recrudescence du banditisme dans la forêt  classée du Mandé  a atteint un seuil exceptionnel.

La rédaction

Source: Le Forum

Vous allez aimer lire ces articles

Société: fiançailles ou ‘‘finançailles’’ ?

France: Aminata, une malienne tuée par son mari à coups de couteau devant leurs filles

Attentat à la pudeur : Pour avoir abusé de son élève, un enseignant écope de 18 mois fermes

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct