Dans la nuit du 22 au 23 février 2019, un groupe de délinquants a braqué un taxi transportant 5 militaires guinéens de la MINUSMA sur l’axe Bamako-Siby. Malheureusement trois militaires guinéens ont trouvé la mort dans cette attaque. Après leur forfait, les malfaiteurs ont pris la fuite. Au cours d’une fouille à Kalaban Coro, un des bandits a été arrêté. Une arme de marque AK 47 et un tournevis ont été retrouvés sur le malfrat après la perquisition de son domicile.

Selon le Commandant de Brigade de Ouezzindougou, l’Adjudant-chef major Demba Tounkara, les enquêtes sont en cours pour retrouver les autres complices et faire la lumière sur cet acte ignoble. Pour lui, cette arrestation a été possible grâce à l’aide de la population.

Le Commandant de la Compagnie territoriale, le capitaine Lassana Tamba Keita a souligné  que depuis plus d’un an de nouvelles brigades ont été créés en vue d’aider les commissariats et les brigades du District de Bamako. C’est dans cette optique que  le Directeur de la Gendarmerie Nationale a sensibilisé les populations pour qu’elles aident les forces de sécurité à les sécuriser.

Pour cet officier, la création de ces brigades dans les environs de la capitale a pu  enregistrer des résultats remarquables. Le capitaine Lassana Tamba Keïta a lancé un appel à toutes les populations de Bamako en particulier et du Mali en général, d’aider les forces de sécurité  afin de barrer la route aux malfrats. Il  a remercié les chasseurs du Mandé ainsi que la population pour leurs disponibilités  à appuyer l’effort des forces de sécurité.

Fama