Le drame s’est produit à Kabala : Des cambrioleurs violent et tuent l’aide-ménagère de 19 ans

La journée du vendredi 14 janvier dernier restera à jamais gravée dans la mémoire des résidents de Kabala, un quartier périphérique du Bamako. En effet, profitant de l’absence des membres d’une famille de Kabala qui s’étaient rendus à la Place de l’indépendance pour répondre à l’appel d’une manifestation contre les sanctions de la Cédéao lancé par les autorités de la Transition, des cambrioleurs se sont introduits dans la famille. Ainsi, au cours de leur forfait, ils ont violé puis tué par strangulation la seule personne qui était présente à la maison, notamment l’aide-ménagère Mariam, une jeune fille de 19 ans. 

Selon nos sources, le drame s’est produit le vendredi 14 janvier 2022 aux environs de 17 heures, lorsque tous les regards étaient braqués sur la Place de l’Indépendance où les Maliens manifestaient contre les sanctions de la Cédéao. Ainsi, profitant de l’absence de toute la famille, des individus malintentionnés se sont introduits dans la famille M.S. sise à Kabala, un quartier périphérique de Bamako, pour cambrioler la maison. Chemin faisant, ils ont violé et tué par strangulation l’aide-ménagère, Mariam, une jeune fille de 19 ans qui était seule à la maison.  Ensuite, ajoutent nos sources, ils ont dévalisé complètement la maison en emportant tout (bijoux, argent…). Et de poursuivre que l’opération s’est produite dans la plus grande discrétion car aucun voisin n’a entendu le moindre bruit.

Au premier constat, la maison est isolée et se trouve au milieu de constructions inachevées et entourée d’un mur de protection surplombé de fils barbelés et fers pointus n’offrant aucun accès à l’intérieur… Malheureusement, les cambrioleurs ont eu accès à travers une partie de la clôture qui faisait face au couloir du voisin où ils ont ainsi forcé la porte pour ensuite escalader le mur donnant accès à la maison où la pauvre dame se trouvait toute seule. Devinez la suite !  ” Avec les autres membres de la famille, j’étais sur la Place de l’Indépendance à l’appel des plus hautes autorités pour soutenir les actions de la Transition et dire non aux sanctions de la Cédéao “, a laissé entendre un membre de la famille. Apparemment, les cambrioleurs connaissent les lieux et ont prévu le déplacement de la famille ce jour-là.  Sont-ils familiers des lieux ? Tout indique qu’ils ont été identifiés par la Bonne pour qu’ils décident de se débarrasser d’elle comme d’un témoin gênant. C’est, en tout cas, l’explication la plus plausible.

Après la découverte de la scène macabre, le Commissariat de police de Kalanbancoro a été alerté et une enquête est ainsi ouverte au niveau de la Brigade de recherches de ce commissariat pour identifier les auteurs de cet acte ignoble.

Boubacar PAÏTAO

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Mystérieuse disparition à la gendarmerie du présumé assassin du caporale Aïché Barry : La famille de la défunte interpelle Assimi Goïta

Une aide-ménagère perd la vie suite à un incendie à Gao

Koro : Toute la vérité sur l’histoire de Berely

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct