Il a été agressé avec deux autres personnes de sa communauté. Une plainte a été déposée au tribunal de Kayes. L’audition des agresseurs est prévue le 12 novembre.

L’agression des communautés esclavagisées se poursuit dans la région de Kayes. Le mardi 5 novembre, Bakary Konaté a été surpris dans son champ par des jeunes de son village, Lany-Mady, Commune rurale de Sony à 80 Km de la ville de Kayes. Il était 16h. Celui qui refuse le statut d’esclave a été ligoté et battu par le groupe de jeunes pendant plusieurs heures. Birama Konaté et Diakariou Diakité, considérés aussi comme esclaves, après avoir appris la nouvelle dans le village sont allés à la recherche de Bakary. Ils seront aussi ligotés.
Les trois resterons lier jusqu’à 21heures l’heure. Les victimes de la pratique de l’esclavage ont recouvert la liberté grâce au secours des gendarmes basés à Kabou (frontière Mali-Mauritanie).
Dès leur libération, les victimes ont porté plainte. Les bourreaux ont été écoutés par la gendarmerie. Ils seront devant le procureur de Kayes le mardi 12 novembre.Lire la suite sur Aumali.com
Maliki Diallo