Malijet.co

Route de Koulikoro : Un accident entre trois véhicules fait trois morts et trois blessés graves

Bamako, 09 octobre (AMAP) Un tragique accident de la voie publique survenu, mardi, très tôt dans la matinée, sur la route de Koulikoro, a coûté la vie à deux chauffeurs et un apprenti chauffeur, faisant, aussi, trois blessés graves parmi les passagers, a appris l’AMAP de sources policières.

Les mêmes sources précisent que les victimes sont le chauffeur du camion benne, celui de la Sotrama, qui a subi le choc frontal, et l’apprenti chauffeur du même véhicule de transport en commun.

Selon les informations recueillies auprès des agents de la voie publique du commissariat de Moribabougou, le choc violent est intervenu, aux environs de 5 heures du matin. Le camion benne en partance pour Koulikoro, se serait déporté sur la voie des deux véhicules de transport qui venaient dans le sens contraire. Il a percuté l’un des deux véhicules qui aurait fait autant avec l’autre.

Le commandant de police, Modibo Sow, chef de la section voie publique (VP), que nous avons rencontré, a expliqué qu’une perte de contrôle, après un excès de vitesse, est à l’origine de cet accident mortel. « Aux environs de 5 heures, les deux véhicules de transport quittaient Moribabougou pour le centre-ville. Au niveau du complexe scolaire privé Al-Nour (situé dans le même quartier), l’un d’eux s’est arrêté pour embarquer un  passager. Le chauffeur de l’autre véhicule qui voyait devant un groupe de passagers, a tenté de  le dépasser », a-t-il relaté.

« Dans la course-poursuite, malheureusement fatale, son véhicule est entré en collision avec le camion benne dont le chauffeur avait perdu la maîtrise de son mastodonte. Celui-ci a arraché deux lampadaires avant de percuter l’un des deux véhicules de transport en commun », a expliqué l’adjudant chef de police, Youssouf Boniface Ouédraogo, venu faire le constat sur place.

Une équipe de la protection civile a été dépêchée sur les lieux avec des policiers du commissariat de Moribabougou. Des témoignages ont rapporté que la protection civile a eu toutes les difficultés à tirer les corps des victimes de la ferraille, faute de matériel adéquat. Elle a été contrainte de travailler avec de petits matériels récupérés avec le voisinage pour extraire les corps.

YD/MD (AMAP)   

Vous allez aimer lire ces articles

Route de Koulikoro : Collision entre un camion benne et deux sotrama

Pour pédophilie à Ouenzzindougou: Un conseiller du village flagellé

Un Boeing d’Ethiopian Airlines, un réacteur en feu, se pose en urgence à Dakar

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct