Un braqueur et son complice receleur mis à l’arrêt

Dans l’après-midi du mercredi 27 mai 2020, le commissariat de police du 16e arrondissement de Sotuba a mis la main sur un braqueur en voie de développement et son receleur. Un chef  de famille dont la fonction consistait à braquer d’honnêtes citoyens . Père de trois(3) enfants et âgé de 42ans, il est l’auteur de plusieurs braquages, de viol et d’un meurtre. Il a reconnu  avoir tué une dame qui était dans sa voiture en janvier 2019. Opérant  la nuit,  ses instruments de travail étaient une machette et une arme à feu de fabrication artisanale.

Selon le Commissaire principal Fanta GOÏTA, « Ces cibles principales sont des femmes. Il les dépossède leurs sacs à main et leurs portefeuilles pour s’emparer du contenu à savoir: l’argent liquide, des téléphones portables et des bijoux. Souvent, il les agresse avec sa machette et les viole », a-t-elle expliqué.

Selon des sources policières, ce monsieur sans foi ni loi progressait pratiquement dans toute la commune, mais précisément à Sotuba, Moribabougou et Titibougou. Il travaille seul et il faisait son apparition très tard dans la nuit et plus souvent au  long du mur de clôture de l’Institut d’Économie royale de Sotuba.Le Commissariat de Police de Sotuba avait  reçu beaucoup de plaintes le concernant ces  derniers temps. Suite à une enquête qui a été ouverte en son honneur, ils ont réussi à mettre la main sur lui le mercredi aux environs de 14 heures à Sotuba. Son complice, le receleur, à  l’aide d’une réquisition téléphonique. Une réquisition à son domicile  a permis de trouver une arme à feu à fabrication artisanale avec six cartouches, une moto Djakarta et trois téléphones. Concernant les  téléphones volés, ils  étaient expédiés à l’étranger. Les deux bandits sont actuellement en cellule au commissariat du 16e arrondissement de Bamako. Et ils seront présentés devant le juge du Tribunal de la Commune l du district de Bamako pour déterminer leur sort.
100 tonnes de riz et de céréales pour les transporteurs routiers
Dans le cadre du respect de la déclaration solennelle du 10 avril du Président de la République, son excellence Ibrahim Boubacar Keita, Chef de l’État, le conseil malien des transporteurs routiers a  reçu 100 tonnes de riz et de céréales transformées. Ces vivres étaient principalement destinés aux syndicats des chauffeurs de Sotrama et de taxis. La cérémonie de cette remise a été  présidée par le représentant du ministre Ibrahima Abdoul LY, le secrétaire général du Ministère des Transports et de la Mobilité urbaine. Selon la Cellule Communication du Ministère des Transports et de la Mobilité urbaine, ce  geste va beaucoup aider ces personnes surtout en cette période de crise sanitaire.

La Rédaction

  Source: Journal le Pays- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Faits divers : Le gage de la mort

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : « Mort à petit feu »de l’OCLEI

INSOLITE CHEZ L’IMAM MAHMOUD DICKO : THIERNO HADY THIAM CHASSÉ   COMME UN MALPROPRE

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct