Malijet.co

Une bande de braqueurs arrêtée par le Commissariat de police du 12e arrondissement

Le 23 janvier 2020 aux environs de 21 heures, deux (02) individus sur une moto Djakarta, armés d’un Pistolet Automatique de fabrication artisanale améliorée, ont braqué un gardien à Sotuba Village, pour le déposséder de son téléphone portable. Ayant crié « aux voleurs », un paisible citoyen de passage a voulu les barrer la route, ils ont tiré sur ce dernier au niveau des jambes avant de prendre la clef des champs.

Pourchassés par une foule surexcitée, ils ont abandonné leur moto, au cours de leur fuite. Ainsi, après ratissage, une équipe du Commissariat du 12ème Arrondissement sous la conduite du chef d’unité, le Commissaire Divisionnaire Hamadou Ag ELMEHDI a interpellé un des assaillants se nommant S.D, âgé de 27 ans, réparateur des motos, en possession d’un PA de fabrication artisanale améliorée, un chargeur garni d’une cartouche de calibre 9mm, de 03 téléphones portables tous produits de vol, et d’une boule de cannabis. Quant à son acolyte en cavale, d’intenses recherches sont engagées en vue de le retrouver.

Dans son interrogatoire, il déclara être membre d’un empire criminel composé de 5 gangsters et dont leur nid se trouve à Badiambougou. Sans désemparer la même équipe s’est rendue au lieu indiqué, où, deux (02) d’entre eux ont été interpellés dans leur tanière, en possession d’un téléphone portable, provenant d’un autre cas de vol.

Conduits au Commissariat et interrogés, ils déclarèrent être effectivement membre de ce gang, tout en en ajoutant qu’ils ont effectué une opération de soustraction de deux autres motos, dans la nuit du 22 janvier 2020 à Badiambougou, en compagnie du nommé S.D déjà dans le filet du Commissaire Divisionnaire Hamadou Ag ELMEHDI et de son second en fuite. Continuant, ils avouèrent avoir vendu les deux motos Djakarta volées à 40.000 et 20.000 FCFA aux nommés Rasta et Mal, domiciliés à Bagadadji.

Quant au blessé, il est admis à l’Hôpital du Mali pour des soins.

Après la clôture de l’enquête en cours, ces malfrats qui semaient la terreur en Commune I du District de Bamako et alentours seront mis à la disposition du Tribunal de Grande Instance de la Commune I du District de Bamako, aux fins de droit.

Cellule de Communication de la Police Nationale

Vous allez aimer lire ces articles

Deux braqueurs de grands chemins tombent dans le filet du Commissaire Divisionnaire Kadiatou dite Kady Tounkara

Commune II du district de Bamako : Des jeunes arrêtés pour « vol avec effraction de motos et recel »

Commissariat de police du 14e Arrondissement : Une bande de femmes « escrocs » mise hors d’état de nuire

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct