Forum international sur le partage d’expériences et de bonnes pratiques en matière de travail humanitaire Les responsables de l’ONG Diakonia et leurs partenaires en conclave à Bamako

C’est dans le contexte des multiples défis humanitaires, créés en grande partie par le conflit au Mali, que l’ONG Diakonia et ses partenaires ont organisé un atelier international d’échange, de partage d’expériences et de bonnes pratiques pour mieux coordonner leurs interventions. Et de discuter des différents aspects liés au travail humanitaire dans un contexte d’insécurité endémique et de crise humanitaire prolongée.  Les travaux de ces échanges et partages  d’expériences, qui ont débuté lundi 16 Septembre, prendront fin ce jeudi 19 Septembre, à Maeva Palace, sis à Hamdalaye ACI-2000.

 

La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le Directeur Pays Diakonia en Suède, Julle Bergenholtz, accompagné pour la circonstance du Directeur Pays Diakonia-Mali, Nicolas Sidibé et des partenaires nationaux.

En plus des responsables nationaux et des partenaires, les directeurs pays de l’ONG Diakonia sont venus notamment de la Somalie, d’Ouganda, de Suède, du Burkina Faso, de la RDCongo, du Kénya.

Dans son mot de bienvenue, le Directeur Pays Diakonia-Mali, Nicolas Sidibé a précisé que le présent forum s’inscrit dans une nouvelle dimension de l’action humanitaire de Diakonia au Mali.

Et d’ajouter que son objectif est d’œuvrer à la mise en œuvre d’un cadre coordonné d’intervention humanitaire afin d’assurer un accès minimum aux services de base pour les populations en situation de grande vulnérabilité, grâce à une aide d’urgence intégrée et en coordination avec les acteurs du développement.

En réponse aux multiples menaces liées aux conflits, un Plan d’Action Humanitaire (PAH) 2019 a été élaboré par la communauté humanitaire pour le Mali.

Il vise à répondre à des besoins humanitaires nouveaux ou persistants liés au conflit.

Ce plan couvre trois grands domaines : l’aide d’urgence pour sauver des vies, la protection des moyens d’existence et le renforcement de la résilience et la protection globale des groupes et des populations les plus vulnérables.

Ainsi, ses objectifs spécifiques sont de créer les conditions d’organisation et de mise en œuvre de l’action humanitaire de Diakonia et de ses partenaires, d’établir un cadre cohérent et coordonné pour l’action humanitaire (disposer d’un plan d’intervention et de préparation aux situations d’urgence actualisées) et de développer une synergie d’actions avec les partenaires pour assurer une réponse humanitaire afin de protéger les populations vulnérables affectées par la résurgence de la violence et des conflits.

Il s’agit également de sensibiliser et renforcer l’engagement en faveur de la prévention des risques éventuels de violations des Droits de l’Homme et du Droit international humanitaire causés par le conflit au Mali et de mettre en place une planification humanitaire efficace.

Au cours de ces journées d’échanges et de partage d’expériences dans la capitale malienne, les participants se pencheront sur ces différentes thématiques, dont les développements feront l’objet de recommandations à la fin de l’atelier.

Daouda SANGARE

Source: l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

Koulikoro : rencontre pour lutter contre l’insécurité sur les routes nationales

Le petit commerce : une activité économique prisée par les enfants durant les vacances scolaires

Période transitoire au Mali : La CAFO appelle les femmes maliennes à la réconciliation

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct