Les formations des officiers d’Etat-major sur les Engins Explosifs Improvisés (EEI) et celles des sous-officiers formateurs sur les EEI ont pris fin. La remise officielle des attestations a eu lieu, le vendredi 13 mars 2020, au Centre de Coordination et des Opérations (CCO) du Génie Militaire.

 

Cette cérémonie était présidée par le directeur général du Génie Militaire, le général de brigade Boubacar Diallo en présence de son chef de corps, le lieutenant-colonel Sidy Lamine Traoré et d’autres représentants des chefs militaires.

La formation était basée sur les modules de planification d’une opération contre les EEI. Ces 15 officiers subalternes auront désormais comme mission de conseiller techniquement les commandants de zone. Les 10 sous-officiers contribueront à la formation de leurs cadets sur les mesures préventives des EEI.

Le sous-directeur des Etudes et Formations par intérim à la direction du Génie Militaire, le commandant Samba Sylla a fait savoir que cette formation rentre dans le cadre de la préparation opérationnelle des troupes avant leurs projections sur le terrain. Elle permettra sans nul doute de faciliter l’exécution de la mission régalienne du sapeur sur le terrain, a-t-il poursuivi. Le chef du détachement français de l’instruction opérationnelle sur les EEI dans l’espace CEDEAO, le chef de bataillon Jérôme Leselle, a remercié le commandement du Génie Miliaire avant d’exprimer sa joie d’avoir enrichi ces officiers et sous-officiers sur la menace des EEI qui concerne le Mali et ses partenaires.

Source: FAMa