Gestion des fonds COVID 19 : Les impayés des factures des hôtels, une bombe à retardement entre les mains du Premier ministre Plusieurs établissements menacés de fermeture pour «crise économique»

Le dossier des impayés des factures des 14 hôtels dans le cadre de l’hébergement des maliens rapatriés confinés est une bombe à retardement que les autorités de la Transition doivent désamorcer très rapidement, puisque ces structures sont très menacées de fermeture à cause des difficultés financières. Et plusieurs employés risquent d’aller en chômage.

Plusieurs hôtels de la place traversent actuellement une période très difficile pour ne pas dire une zone de turbulence. Ils sont au bord du gouffre puisque les affaires ne marchent plus à cause de la crise sanitaire qui frappe le monde entier. Malgré cette situation délicate, les hôtels ont accepté d’accompagner le gouvernement malien dans le cadre de l’hébergement des Maliens rapatriés de l’étranger pour leur séjour de confinement.

En vue de respecter leur engagement vis-à-vis de l’Etat,  certains hôtels parmi les 14 hôtels sélectionnés ont été obligés de s’endetter auprès des banques croyant pouvoir rembourser le plus tôt possible, une fois leurs factures réglées.

Malheureusement, depuis plusieurs mois, les hôtels courent derrière les factures, restées impayées. Et certains responsables ne cessent de les rouler dans la farine chaque jour que Dieu fait. Alors que le fonds Covid 19 d’un montant de 10 milliards de Fcfa dort dans une banque de la place. Il s’agit bien des fonds collectés dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus ou Covid-19 lancés par le gouvernement en vue de prendre en charge certaines dépenses.

En tout cas, ce dossier est une bombe à retardement entre les mains des nouvelles autorités de la Transition à commencer par le Président Bah N’Daw et son Vice-président, le Colonel Assimi Goïta, en plus du Premier ministre, Moctar Ouane,  qui doivent tout faire pour régler cette affaire qui n’a que trop duré.

Selon de sources proches du dossier, plusieurs hôtels sont menacés de fermeture. Ce qui va sûrement créer d’autres problèmes, notamment le licenciement de milliers de personnes pour “crise économique”.

Imaginez-vous, à deux seulement de ces hôtels, l’Etat doit aujourd’hui plus de 600 millions Fcfa. Et comment ces hôtels vont-ils continuer à fonctionner et avec quels moyens ?  Lors de la visite du ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Kadiatou Konaré, les responsables de l’Hôtel de l’Amitié ont évoqué la situation. Puisque les impayés de la facture de l’Hôtel de l’Amitié dans le cadre de l’hébergement des Maliens rapatriés confinés sont estimés à plus de 400 millions Fcfa. Voilà, pourquoi, cet établissement hôtelier souffre énormément aujourd’hui.                         El Hadj A.B. HAIDARA

 

Source: Aujourd’hui Mali

 

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : Keba Sangaré, un général-gouverneur controversé

Le Directeur Général des Douanes descend sur le terrain

Allégation de propagation de Covid lors du Maouloud: les protestations de Haïdara

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct