Malijet.co

HAUT CONSEIL ISLAMIQUE : Le président privé d’accès à son bureau !

Le président du HCIM, Ousmane Madani Haidara, a du mal depuis quelques jours à accéder aux locaux du Haut conseil islamique sis à l’ACI 2000. La faute à un voisin qui a quasiment bloqué la rue afin de mettre le pavé devant son immeuble à moins de 50 mètres du siège du HCIM.

La zone dont il est question concerne le Haut Conseil mais aussi l’Ambassade du Ghana ainsi que la structure nationale de la nutrition relevant du ministère de la santé. Il est connu d tous qu’en prenant la route la place CAN après le Radisson, il suffit de tourner au 1e carrefour à gauche pour accéder au siège du HCIM. Cependant, depuis peu, la dite voie est coupée par un voisin indélicat.
Précisément le propriétaire de l’immeuble R+4 situé à droite au tout début du carrefour. Le bâtiment se reconnaît avec au rez-de-chaussée, la boutique dénommée « LA MAISON DU LUNETIER ». En effet, afin de mettre le pavé devant l’immeuble en question, la voie a été coupée. Autrement dit, nul ne peut avoir accès à cette route qui conduit au Haut Conseil Islamique.
Des riverains indiquent que la situation dure depuis plus de 10 jours. Aucun signe de renseignements indiquant que l’activité est légale n’est visible. Hélas, ces travaux qui n’ont à priori pas d’autorisation ne sont pas sans conséquence pour ceux dont les bureaux ou les habitations s’y trouvent. Le Guide des Ançardine et ses collaborateurs sont désormais obligés de faire le grand tour à savoir passer par le carrefour où se situe le siège de l’ASSEP et OIL LYBIA. L’autre alternative est de se limiter à l’hôtel Radisson et tourner à droite.
Cependant, ces issues de secours en question, sont totalement dégradées du fait de la pluie. Elles sont devenues impraticables et envahies par les eaux qui ruissellent à longueur de journée et ont fini par avoir raison du goudron restant. D’importantes masses de boues caractérisent les voies faisant office de recours pour accéder aux locaux du président du Haut Conseil Islamique.


Pire, l’activité illicite a fortement impacté sur les chiffres d’affaires des commerces environnants. Les alentours de l’ambassade du Ghana sont infestés de gargote et d’un restaurant togolais très réputé dans le coin. Les concernés se plaignent de ce blocus de la principale voie qui leur aurait fait perdre de plusieurs clients.
Pour l’heure, les travaux continuent et il faudra attendre qu’ils finissent afin de pouvoir traverser la fameuse voie. Tout indique qu’un minimum d’une semaine serait à prévoir pour que la réouverture de la voie concernée soit effective. On peut donner raison au président du HCIM, qui, selon nos informations, serait depuis longtemps dans une logique de quitter les lieux.
Idrissa Keïta

Source: Le Point du Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Affaire Bakary Togola : Soloba Mady Kéïta et Drissa Traoré en prison. Mpiè Doumbia, Mamadou Fomba et Alou Dembélé placés sous contrôle judiciaire

Une analyse de Me Alassane Aldior Diop sur l’affaire Bakary Togola : On s’est fait la tête de l’homme

Affaire des ristournes détournées des paysans : Les amis de Bakary Togola demandent sa libération immédiate

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct