Ibrahima kébé aux autorités de la transition : ” La mise en oeuvre de l’accord d’Alger aboutira à dislocation du Mali”

Dans un communiqué adressé à notre rédaction, trois associations réunies en collectif (les noms des associations) dénoncent l’application de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. Elles affirment que “la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger version 2015 aboutira sans doute à la dislocation de la république du Mali”.


Selon le communiqué elles affirment je cite: “Depuis le 16 Décembre 2020, nous avons constaté avec regret, que les autorités actuelles s’activent à la mise en œuvre intégrale de cet accord illégal et illégitime”. Partant de ce constat, ces associations ont décidé d’organiser une réunion patriotique autour du refus de la mise en œuvre de l’accord d’Alger dans les jours à venir. Cette réunion aura comme objectif, la mise en place d’un front de refus contre la mise en œuvre de l’accord d’Alger.

Vous allez aimer lire ces articles

TIK TOK : La machine à stars au Mali

VENTE DES BÂTIMENTS PUBLICS : A qui profite le bradage ?

RÉFORMES AU MALI : L’ONU appelle à accélérer le processus

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct