Malijet.co

Insertion socioprofessionnelle des arabophones : L’ANPE et l’UJMMA scelle une convention

L’Union des jeunes musulmans du Mali (UJMMA) vient de faire un grand pas dans son combat pour l’insertion socioprofessionnelle. Elle vient de signer hier une convention de partenariat avec l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) qui accorde beaucoup d’avantages aux diplômés et formés en langue arabe dans ce sens

Dans le cadre de la promotion de l’insertion socioprofessionnelle des diplômés et formés en arabe, ANPE et UJMMA viennent de signer une convention de partenariat allant dans ce sens. Par cette convention ceux-ci bénéficieront de soutiens de l’ANPE, non seulement dans la création de leur entreprise, mais aussi l’amélioration de leur formation en français pour être compétitifs sur le marché de l’emploi. La cérémonie de signature a eu lieu ce jeudi au Carrefour des jeunes sous la présidence du Chef du cabinet du ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, en présence de plusieurs associations arabophones.

Pour le président de l’UJMMA, Mohamed Macky Bah, la signature de cette convention va ouvrir une grande porte pour les diplômés et formés en langue arabe au Mali. Il reconnait que la situation de cette frange de la société, longtemps marginalisée à cause de sa langue de formation, commence à améliorer depuis quelques années et grâce à l’engagement de l’UJMMA. “Depuis la tenue du forum sur la problématique de l’emploi des jeunes diplômés et formés en langue arabe, les choses commencent à bouger pour ces derniers. La création de la Cellule d’appui à la promotion des diplômés et formés en langue arabe au Mali, la convention Apej UJMMA et maintenant la convention ANPE- UJMMA, sont les retombés d’un long combat de l’UJMMA”, a-t-il reconnu.

Les objectifs de cette convention, a précisé le directeur général de l’ANPE, Ibrahim Ag Nock, est d’explorer toutes les opportunités d’emploi pour insérer les diplômés et formés en langue arabe et développer leur employabilité en vue de les rendre compétitifs dans tous les domaines de la vie économique sans tenir compte de la langue de formation. Grâce à cette convention, toutes les personnes diplômées et formées en langue arabe, sans critère d’âge, pourront bénéficier de l’accompagnement de l’ANPE, en renforçant leur niveau de français pour mieux préparer les concours et en les formant sur comment créer et gérer son entreprise.

Le chef de cabinet du ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Cheick Oumar Coulibaly, en sa qualité de représentant du ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et construction citoyenne, a rappelé à cette occasion que ce partenariat est la manifestation de la volonté des plus hautes autorités à promouvoir l’emploi des jeunes en général et des diplômés et formés en arabe en particulier.

A cette occasion, l’ANPE a remis un chèque géant de dix millions de francs CFA pour la mise en œuvre des activités du plan d’action conjoint entre l’ANPE et l’UJMMA. En bon leader, le président de l’UJMMA a rappelé que ce partenariat, certes établi entre l’ANPE et l’UJMMA, profite à toutes les personnes ayant comme langue de formation l’arabe, qu’elles soient membres ou non de son union.

Youssouf Coulibaly

L’Indicateur du Renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Crise scolaire : des association musulmanes projettent une marche le vendredi prochain

Validation du nouveau cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable CREDD 2019-2023

Conseil de sécurité nationale : Un de plus ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct