INTERVENTION DES FORCES DE L’ORDRE À LA PLACE DE L’INDÉPENDANCE : HUMAN RIGHTS WATCH DENONCE UN ABUS

Dans un communiqué en date d’hier mercredi 12 août 2020, quelques heures après que la police ait dispersé les manifestants du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) qui campaient au Monument de l’Indépendance, l’Organisation de Défense des Droits de l’Homme, Human Rights Watch, a souligné que les Forces de l’ordre font usage d’une ‘‘force excessive’’ pour répondre aux manifestations parfois violentes de l’opposition politique. L’organisation a surtout accentué son communiqué sur les manifestations des 10 ,11 et 12 juillet dernier.

La crise politique actuelle a été déclenchée par une décision de la Cour constitutionnelle en avril qui a donné au parti au pouvoir une majorité au parlement, ainsi qu’un taux de chômage élevé, une instabilité persistante dans le Nord et le Centre du Mali et une corruption de l’État perçue.

Bien que la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a cherché à désamorcer la crise, de nouvelles manifestations d’opposition sont attendues.

« Les récentes violences qui ont secoué la capitale ont fait un terrible bilan de morts et de blessés dans son sillage », a déclaré Corinne Dufka, Directrice du Sahel à Human Rights Watch.

« Le recours (…)

Mahamane TOURÉ

Source : NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

BOUREM: rencontre sur les violences faites aux filles à l’école

Les commerçants du Grand marché de Bamako se révoltent

Fleuve Niger: Une dizaine de noyades, cinq cas de suicides, un décès non déterminé

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct