Journée mondiale du tourisme : Sous le signe du développement rural

Le tourisme fait vivre des millions de personnes et permet à des groupes qui risquent d’être laissées de côté de trouver un travail décent et d’améliorer leurs conditions de vie, a rappelé hier le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres à l’occasion de la Journée mondiale du tourisme.

Cette année la Journée est placée sous le thème « Tourisme et développement rural ». En effet dans un message rendu public dimanche, Antonio Guterres a signalé que le secteur du tourisme a été frappé de plein fouet par la pandémie de COVID-19.

Subséquemment, quelques 120 millions d’emplois sont menacés, ajoutant que le PIB mondial pourrait par conséquent baisser de 1,5 % à 2,8 %. « En cherchant à nous relever de cette crise très grave, nous devons absolument permettre au tourisme de redémarrer en toute sécurité », a soutenu le chef de l’ONU.

Dans le même document, l’ONU souligne que les répercussions de la crise du coronavirus seront particulièrement graves pour les pays les plus vulnérables, notamment les petits États insulaires en développement, les pays les moins avancés et de nombreux pays africains, pour lesquels le tourisme peut représenter entre 30% et 80% des exportations. Aussi les jeunes des communautés rurales risquent trois fois plus que les adultes de se retrouver au chômage.

Pour sa part, le Secrétaire général de l’Organisation mondiale du Tourisme (OMT), Zurab Pololikashvili dira que le tourisme a démontré tenir un rôle vital pour de nombreuses collectivités rurales.

Il a précisé que le tourisme aide les populations rurales à maintenir leur patrimoine naturel et culturel singulier par le biais de projets de conservation, de sauvegarde d’espèces en péril ou de traditions et de saveurs tombées dans l’oubli.

Selon lui, le secteur est non seulement un important pourvoyeur d’emplois pour les femmes et les jeunes filles, mais aussi un vecteur de cohésion territoriale et d’inclusion socioéconomique. « Alors que nous œuvrons de concert pour faire redémarrer le tourisme, il nous faut être à la hauteur de la responsabilité qui nous incombe pour faire en sorte que les bienfaits du tourisme soient partagés par tous », a convoité le responsable de l’OMT.

Le tourisme au service du développement durable permettrait, selon l’ONU, de tenir le cap de la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD).

S. SIDIBÉ

Source: Journal l’Essor-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Mali: à Farabougou, la situation reste difficile mais les négociations progressent

« Exactions » au centre du Mali : Tapital Pulaaku accuse l’armée, les Famas réfutent

Au Mali, des manifestations pour dénoncer les caricatures

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct