Malijet.co

Juste après une vidéo évoquant Karim Keïta : Ibrahim Yattassaye interpellé suite à la plainte d’une dame.

Le climat de cohésion et de stabilité que prôneraient tous les maliens ne cessent de prendre des coups chaque jour. Au moment où le chef de l’Etat, publiquement interpellé par les religieux et humblement supplié par Djeneba Sogodogo qui l’aurait insulté, la tension continue de monter dans les rangs de la jeunesse.

Ce samedi 08 juin 2019, des éléments de la BSI de Bamako et 06 autres éléments des renseignements généraux de la police auraient été mobilisés pour l’arrestation d’un homme, réputé militant de l’URD. Il s’agit de l’opérateur Économique Ibrahim Yatassaye suite à une plainte de madame Ami Kane selon des sources.

Quelques minutes avant son interpellation, l’homme qui diffuserait très souvent des vidéos en direct, aurait évoqué et fustigé le comportement de l’honorable Karim Keïta pour avoir introduit une plainte contre le journaliste Mamadou Diadie Sacko de la RFM. Dans cette vidéo, il interpelle le fiston national en ces termes : « Karim Keïta, il faut retirer cette plainte contre Saxe. Cela ne ferait qu’attiser des tensions et enflammer la situation fragile du pays. Chacun devrait œuvrer pour qu’il ait plus sécurité et de cohésion » soutient-il dans sa vidéo.

D’après des sources concordantes, il aurait été localisé grâce à son téléphone, des éléments de la RG de la police auraient filmé les opérations de l’arrestation. En effet, sur une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, on y voit un homme escorté par des agents en uniformes et qui font monter le nommé Ibrahim Yattassaye à bord d’un véhicule de la BSI.

D’autres vidéos pourraient circuler car Yattassaye aurait été filmé pendant son incarcération à la BSI avant son transfert au parquet de la commune VI. En attendant, les questions et les commentaires fusent de partout sur des agissements qui ne feraient pas honneur à la démocratie.

Yattassaye avait-il connaissance d’une plainte à son encontre? Si oui avait-il refusé d’y répondre? Que lui reprocherait la plaignante? Autant de questions dont les réponses pourraient situer plus de maliens.

Source: Page Facebook le Figaro du Mali

Vous allez aimer lire ces articles

LOI D’ENTENTE NATIONALE : Déjà, du plomb dans l’aile

Clément Dembélé : « Si le procureur ne nous répond pas, nous irons voir le Chef de la Magistrature »

Déclaration de l’association malienne des procureurs et poursuivants (AMPP)

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct