Le prêcheur Bandiougou Doumbia déféré mardi à la Maison centrale d’arrêt de Bamako Coura

Bamako, 19 février (AMAP) Le prêcheur Bandiougou Doumbia a été déféré mardi à la Maison centrale d’arrêt de Bamako Coura, après son interpellation par la Brigade d’Investigations judiciaires (BIJ) suite à la publication d’une vidéo sur les réseaux sociaux faisant l’apologie du terrorisme et proférant des injures contre le Chef de l’Etat et les membres de sa famille, a appris l’AMAP de sources concordantes.

Bandiougou Doumbia a dit ce ci dans sa vidéo “Amadou Kouffa et ses hommes sont plus respectés que l’Etat malien”, avant d’ajouter “aujourd’hui dans le centre, les populations ont plus de respect et de considération pour les terroristes”.

Le prêcheur a proféré, par ailleurs, des menaces de mort contre le président IBK auquel il a promis de trancher la gorge au cas où une crise survenait à Bamako. “Nous ne souhaitons pas qu’une crise éclate à Bamako mais si jamais elle éclate, nous vous retrouverons et vous trancherons la gorge” soutient -il dans cette vidéo.

Lors d’un meeting sur le déguerpissement à Niamana en Commune VI, il a incité les jeunes à la violence.

KM (AMAP)

Related Posts

Affaire du prêcheur Bandiougou Doumbia : Lorsque le HCI nuit le président IBK !

Affaire du prêcheur Bandiougou Doumbia : Lorsque le HCI nuit le président IBK !

Le spectre de l’extrémisme: La parole de trop

Le spectre de l’extrémisme: La parole de trop

Bandiougou, la famille présidentielle et la justice: De la menace d’une fatwa à la quête d’un pardon.

Bandiougou, la famille présidentielle et la justice: De la menace d’une fatwa à la quête d’un pardon.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *