L’exécutif régional et la justice plus près des populations

Le Chef du Bureau régional de la MINUSMA à Gao, Mohamed El-Amine SOUEF a effectué une importante mission à Bourem le 25 mars dernier, en compagnie du Gouverneur de la Région de Gao, le Général Moussa TRAORE et du Juge de Paix à compétence étendue, Abdoul Karim BENGALY. Plusieurs représentants des sections de la MINUSMA étaient également présents pour le suivi de différents projets en cours de réalisation dans le cercle.

Pour la première fois depuis huit ans, les populations de Bourem accueillaient le Gouverneur de la région de Gao. Le Général Moussa TRAORE, chef de l’exécutif régional a chaleureusement été accueilli à sa descente d’hélicoptère par l’Autorité intérimaire, le préfet, les sous-préfets, la municipalité, les collectivités, les autorités traditionnelles et de nombreux habitants de la ville. « Les populations du cercle de Bourem vous remercient très sincèrement pour cette visite pour deux raisons principales : depuis 2012, c’est pour la première fois que le cercle de Bourem reçoit la visite de son gouverneur ; deuxièmement, vos visites de prise de contact avec les populations des cercles de la région ont commencé par le cercle de Bourem, à quelques semaines de votre prise de fonction, » a souligné le maire de la Commune rurale de Bourem, Amadou Mahamane TOURE. La forte délégation a été accueillie à la résidence du Préfet pour dire un mot aux populations de Bourem. La montée du drapeau national au son de l’hymne nationale par la fanfare a été l’un des temps forts de cette visite. « Nous sommes heureux et fiers d’être témoin de ce grand jour à Bourem. J’espère que nous allons continuer sur cette voie pour que la paix, la cohésion et la sécurité soient avec nous pour le développement de Bourem, » s’est réjoui Moussa MAIGA, enseignant à Bourem.

Contribuer au retour de l’autorité de l’Etat et l’état de droit…

À travers cette visite, la MINUSMA a également facilité le transport d’Abdoul Karim BENGALY, juge de paix de Bourem et son greffier, pour la tenue de la deuxième audience foraine. , En facilitant le déploiement des autorités judiciaires dans leurs juridictions, et en renforçant l’accès des populations à la justice, la MINUSMA contribue à l’extension et à la consolidation de l’autorité de l’Etat, comme le lui demande son Mandat. Le rétablissement du système judiciaire malien comme mécanisme de règlement des litiges est un facteur de cohésion sociale, lui-même facteur de paix. Cette visite a aussi permis de sensibiliser les populations sur le caractère régalien de la justice étatique dans la résolution des conflits, la cohésion sociale et le mieux vivre ensemble. Ceci aussi en mettant en exergue la complémentarité constructive entre les mécanismes traditionnels de résolution des conflits et la justice étatique.

« Je tiens à remercier singulièrement la MINUSMA qui nous rapproche des justiciables car la distance qu’il y a entre la justice et les justiciables fragilise notre travail, » a déclaré M. BENGALY. Appuyant ce propos, le Gouverneur TRAORE a exhorté les populations de Bourem à accepter les décisions de justice. « C’est à travers vous que la justice est plus forte. Lorsque vous n’avez pas raison devant la loi, acceptez cette décision comme telle, » a insisté le Gouverneur TRAORE.

Après avoir ouvert l’audience foraine, le Gouverneur, le Chef du Bureau de la MINUSMA et leurs délégations ont eu une discussion directe et franche avec les représentants de toutes les couches de la société. Ce fut l’occasion pour le maire, le préfet, l’Autorité intérimaire, les collectivités territoriales et la société civile de faire le point de la situation dans le cercle de Bourem. « J’ai pris bonne note de vos différentes préoccupations et je vous reviendrai. Je vous invite surtout au renforcement de la cohésion sociale pour une paix durable. Vous avez aussi un rôle important à jouer dans la résolution des difficultés que vous avez évoquées, » a répondu le Général TRAORE. Pour sa part, le Chef du Bureau régional de la MINUSMA à Gao, M. SOUEF a rappelé les différents projets réalisés par la MINUSMA dans le cercle de Bourem. La somme de ces projets s’élève à plus d’un milliard de francs CFA sans compter ceux en cours d’exécution. Il a rassuré les populations sur la présence de la MINUSMA à leurs côtés, en accompagnement des autorités maliennes.

Pour plus d’efficacité dans le traitement et le suivi des dossiers qui seront prochainement financés par la MINUSMA, M. SOUEF a jugé nécessaire de laisser sur place une équipe civile de la MINUSMA qui continuera les rencontres avec les communautés de la ville de Bourem et de ses environs, afin de mieux connaître leurs différentes préoccupations.

Source : Bureau de la Communication Stratégique et de l’information publique de la MINUSMA

Vous allez aimer lire ces articles

Procès contre les sociétés minières chinoises : Me Bathily accuse le président du tribunal de Kéniéba

Mali : La formation en ligne une nouvelle forme de renforcement de capacité pour UNPOL-Mopti-Sévaré

Cour d’assises de Bamako : c’était l’autre, le coupable

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct