Malijet.co

Mali : Pour soutenir la justice, les maliens se mobilisent

Le vendredi 22 novembre 2019, a eu lieu au monument de l’indépendance, un meeting d’information sur le rôle et la place de la justice pour la promotion de l’Etat de droit. Il a mobilisé plusieurs dizaines de personnes.

Il est organisé par la Plateforme de Soutien à la Justice (PSJ). Après l’hymne national, le meeting débute par des précisions sur les motivations de la création de cette nouvelle plateforme, portée sur les fonts baptismaux par Mohamed Ali Bathily en synergie avec Lassina Diawara du BIPREM.
Au cours du meeting, les victimes d’expropriation foncière de Gouana Hors zone aéroportuaire,  Ouezzindougou, Kati, et  celles de l’opération taxi de l’Agence Nationale pour l’Emploi (ANPE), dénoncent la collusion  existant jadis entre la justice et les spéculateurs fonciers. Elles soutiennent les initiatives louables et salutaires du ministre de la Justice, Malick Coulibaly, pour débarrasser la justice de l’emprise de l’argent.
Toute en renouvelant sa motion de soutien au ministre Malick Coulibaly pour la distribution d’une justice équitable et égale pour tous, le Porte-parole du Collectif pour la Défense de la République (CDR),Youssouf Ali Bathily dit Ras Bath, précise que la justice est une chaîne dont les procureurs et les juges constituent un maillon important. Et  précise que le maire est un officier de police judiciaire (OPJ), tout comme les agents des eaux et forêts, de la douane, les inspecteurs des impôts, d’urbanisme et doivent tous aider les juges en vue de la manifestation de la vérité, dans le cadre des infractions entrant dans leurs champs d’interventions.
Ensuite, le parrain spirituel et idéologique de la plateforme, Mohamed Ali Bathily  indique que la justice constitue un pilier important  de l’Etat de droit et de la démocratie. Il réitère son soutien au nouveau ministre de la Justice, Garde de sceaux, et l’exhorte à multiplier le nombre des juges au niveau du pôle économique et financier pour plus de célérité dans le traitement des dossiers.
Aussi, il demande à Malick Coulibaly de donner des instructions pour juger tous les dossiers de détournements des fonds publics constatés par le rapport  du vérificateur Général.


S’agissant des dossiers de détournements de fonds destinés à l’achat des équipements militaires, qui seraient classés sans suite au nom du secret-défense, Me Bathily précise que ces dossiers ne sont pas couverts par le sceau du secret-défense et défie quiconque à  démontrer le contraire.
Profitant de l’opportunité, Mohamed Bathily interpelle les associations  musulmanes, pour qu’elles s’impliquent pour une meilleure distribution de la justice, valeur sacro-sainte de l’islam et de toutes les religions monothéistes.
Pour finir, il a invité ses compatriotes à se mobiliser à l’intérieur comme à l’extérieur du pays à l’instar des Algériens et du peuple latino-américain pour exiger des gouvernants, la fin de la corruption et la bonne distribution de la justice, vecteur de paix et de stabilité sociale.
Alpha Sidiki Sangaré 

Source: Canard Déchaîné

Vous allez aimer lire ces articles

Espace d’interpellation démocratique : Regain d’engouement pour l’agora malienne

Impunité : La source majeure des violations des droits humains en Afrique

CONVENTION NATIONALE DES JURISTES DU MALI (CNJM) : Informer les justiciables sur la justice

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct