Malijet.co

Téléchargez la meilleure application pour regader ORTM

Disponible sur Google Play

Kadiolo : UNE ACTION CITOYENNE QUI MERITE REMERCIEMENT ET RECONNAISSANCE

Le mardi 11 avril, la salle de conférence de l’administration locale à Kadiolo,  a servi de cadre de remerciements et de reconnaissance, des autorités administratives de la localité et des responsables nationaux, régionaux et locaux de la police à l’endroit d’un artiste ressortissant de la ville : Lamissa Bamba. L’hommage est justifié par  les actions citoyennes de l’artiste  en faveur de sa localité.

engin-voiture-vehicule-camion-grue-police-nationale-malienne

En effet, le 18 février 2017, les habitants de la ville de Kadiolo et ses environs ont assisté à un concours artistique et culturel dénommé « Kadiolo lolo ». Ce qui signifie en langue nationale bamanankan « l’étoile de Kadiolo » dans le domaine de l’art et la culture. L’événement était organisé par l’association « Yérédon ». Il  a regroupé au Foyer des jeunes de la localité, les autorités administratives, les élus locaux, les responsables régionaux de la culture, les responsables des unités de forces armées et de sécurité et une foule nombreuse composée en majorité d’artistes venus des différentes contrées du Cercle de Kadiolo.

En organisant ce concours qui a mis en compétition les artistes des  9 communes du Cercle de Kadiolo, l’association « Yérédon », à travers son président Lamissa Bamba alias « Kadiolo Nabi » ou fils du terroir, a décidé d’impliquer tous les artistes et organisations de la zone dans le cadre des stratégies adoptées par le gouvernement pour la paix et la réconciliation.  Pour Kadiolo Nabi, « la culture est  un moyen efficace pour que la paix règne  dans un pays ».  La culture est aussi un facteur de réconciliation nationale, devait-il ajouter.  Or, la mise en marche du mécanisme permettant de promouvoir la culture pour la paix et la réconciliation ne peut se faire sans sécurité. Le président de l’association « Yérédon » Lamissa Bamba, ayant saisi toute la pertinence de cette observation a décidé d’installer des guérites  avec banquettes sur les principales voies de Kadiolo en faveur de la police. Cette initiative vise à améliorer les conditions de travail des policiers afin qu’ils puissent accomplir efficacement leur mission de lutte contre l’insécurité.  C’est dans ce contexte que s’inscrit le cadre de remerciements et de reconnaissance organisé dans la salle de conférence du Cercle le 11 avril dernier.  Pour le préfet de Kadiolo, Lassana Sékou Camara, ce geste citoyen de l’artiste, doit inspirer le maximum de nos compatriotes, car l’efficacité de nos forces de défense et de sécurité dépend de la collaboration et du soutien de chaque Malien. Au nom du gouvernement du Mali et des bénéficiaires,  il a salué le donateur des guérites pour son action citoyenne qui démontre son souci du rayonnement et de l’émergence de la culture et de la stabilité du pays.

Le directeur régional de la police de Sikasso, le commissaire divisionnaire Arouna Samaké,  s’est pour sa part réjoui de ce geste hautement patriotique qui explique également l’intérêt que l’artiste et  l’association qu’il préside accordent aux forces de défense et de sécurité.

Au terme de la cérémonie de remerciement et de reconnaissance, le directeur régional de la Culture a remis à Lamissa Bamba, une lettre de remerciement du directeur général de la police nationale et une autre émanant du préfet de Kadiolo.

Cheickna Bathily
Amap-Kadiolo

Source: essor

Vous allez aimer lire ces articles

Communication de défense : quel comportement pour les journalistes en temps de crise?

Référendum constitutionnel : Le président ne reçoit pas d’ultimatum

Mali : les religieux se prononcent sur la révision constitutionnelle

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct