Malijet.co

Kalabancoro : Le maire Issa Bocar Ballo destitué par la justice

Au Mali, les élections communales se sont déroulées le 20 novembre 2016 et la plupart des élus ont pris fonction avant janvier 2017. Mais les contentieux électoraux continuent toujours. Pour preuve, le jeudi 16 mars 2017, la cour suprême du Mali a tranché l’affaire opposant dans la commune de Kalabancoro (cercle de Kati, région de Koulikoro), le Rassemblement pour le Mali (Rpm) le parti au pouvoir avec à sa tête, Tiecoura H Diarra au Congrès national d’initiatives démocratiques (Cnid-Faso Yiriwaton), piloté par Issa Bocar Ballo. Dans son verdict, la cour suprême a annulé les opérations électorales des bureaux n°1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 8 du centre de Gouana et n°1,2,3 et 4 du centre de Sabalibougou-Est. Avec ce verdict de la section administrative de la cour suprême, le maire Issa Bocar Ballo perd sa place et le RPM vient en tête, et occupera, donc, d’office le poste de Maire principal de Kalaban-Coro.

Ibrahim Issa Bocar Ballo maire kalaban coro

L’affaire Adema Pasj, commune de Kalabancoro –Aziz N’Daou, mandataire de la liste indépendant Sigidaw Yéelen- le Parti REED R/ Lamine Sangaré- Tiécoura Hamadou Diarra RPM contre le jugement N°18 et N° 19 du 22/12/ 2016 du TAB-élections communales du 20/11/ 2016 de Kalabancoro-Yereko Faso Kanu R/ Lassina Traoré et le Mpr-Commune de Kalabancoro, cercle de Kati-CNID, a eu son épilogue le jeudi 16 mars dernier. Avant le verdict de la Cour suprême, un premier verdict avait été rendu par le Tribunal administratif de Bamako. Dans son délibéré, le juge avait souligné que « les élections municipales du 20 novembre 2016, dans la commune rurale de Kalabancoro ont été entachées de fraudes et d’irrégularités graves ». Que le Préfet de Kati, Sadio Keita dans le traitement et la proclamation des résultats des élections a « excédé les pouvoirs de contrôle et de suivi électoral que la loi lui confère, en modifiant les résultats en faveur de certains partis en lice ce, sans aucune explication ».  Pour le juge du tribunal administratif des « erreurs de calcul ont été volontairement commises dans l’attribution des voix et de sièges entre les listes en compétition sans aucune structure n’en donne la moindre explication ». Recevant les recours en appel contre les jugements n°18 et 11°19 du 22 décembre 2016 comme réguliers, la section administrative de la cour suprême a annulé au fond,  lesdits jugements. Statuant à nouveau, la juridiction suprême au Mali a annulé les opérations électorales des bureaux n°1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 8 du centre de Gouana et n°1,2,3 et 4 du centre de Sabalibougou-Est. « Tirant les enseignements des annulations opérées, proclame les résultats des élections du 20 novembre 2016 dans la Commune de Kalaban Coro comme suit : – Liste RPM : 06 sièges pour 1.605 suffrages obtenus ; Liste PRVM FASOKO : 06 sièges pour 1.416 suffrages obtenus ; Liste CNID FYT : 05 sièges pour 1.312 suffrages obtenus ; Liste URD : 05 sièges pour 1.119 suffrages obtenus ; Liste REDD: 04 sièges pour 1.043suffrages obtenus ; Liste MPR: 04 sièges pour 1.021 suffrages obtenus ; Liste INDEPENDANT YEREKO FASO KANU : 04 sièges pour 952 suffrages obtenus ; Liste INDEPENDANT SIGIDA YELEN : 3 sièges pour 904 suffrages obtenus », précise l’arrêt N°087 du 16 mars 2017 de la section administrative de la cour suprême du Mali.

Avec ce verdict de la section administrative de la cour suprême, le maire Issa Bocar Ballo perd sa place et le RPM vient en tête, et occupera donc d’office le poste de Maire principal de Kalaban-Coro. L’équipe mise en place par Issa Bocar Ballo devra donc céder sa place.

Issa Bocar Ballo sentait quelque chose venir ?

C’est le moins que l’on puisse dire car, il ne pouvait s’empêcher de faire des éloges souvent inutiles. Au lieu d’attirer l’attention des décideurs sur les problèmes réels de sa commune (l’insécurité, le manque d’eau potable, l’électricité, la détérioration des routes etc.), le maire Issa se livrait à des flatteries. « IBK, vous êtes un grand bâtisseur qui n’a jamais cessé de rêver grand pour notre grand Mali. Notre président bâtisseur connu pour son pragmatisme, sa rigueur, son patriotisme et son sens de l’honneur, procédera encore une fois de plus à l’inauguration d’une autre réalisation parmi tant d’autres…..Par ma voix les populations de Kalaban et N’Golobougou disent merci au ” Kankeletigui” que vous êtes. Son excellence, avec vous, tout le Mali d’aujourd’hui plus qu’hier est un vaste chantier de constructions multiples dans tous les domaines. Cela excellence, avec le retour de la paix, de la sécurité et du mieux-être pour tous. IBK, vous êtes réellement l’homme de la situation au Mali, n’en déplaise à qui ne veut l’entendre », disait-il, le mardi 28 février, lors de l’inauguration de la cité universitaire de Kabala.

L’impopulaire Issa Bocar Ballo  essayait donc de sauver sa peau. Son élection était contestée dans la commune de Kalabancoro pour sa « mauvaise gestion de la mairie ».

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

Vous allez aimer lire ces articles

Lutte contre l’enrichissement illicite : Une grève pour faire plier le gouvernement

“Les Maliens sont dans des conteneurs à Tamanrasset. Leurs représentants consulaires empêchés de les voir”

Justice : Les journalistes évoquent la visite de Fatou Bensouda au Mali

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct