Malijet.co

Kemi Seba à Bamako pour un grand meeting ce samedi

L’activiste panafricain Kemi Seba est arrivé à Bamako hier jeudi 12 Septembre 2019. A sa descende d’avion il a été interpelé par la police puis rélaché quelques heures après.
De l’aéroport, il est parti directement à la bourse du travail où il a fait une déclaration devant la presse dont voici la teneur.

La zone franc voulue par l’oligarchie française et l’oligarchie africaine qui agissent en concubinage incestueux, nous ne sommes pas là pour prôner l’anarchie mais pour prôner la justice. Comme je l’ai dit à la police ; je ne peux pas comprendre que Nicola Sarkozy lorsqu’il venait ici, il était accueilli avec les honneurs, lorsque Bolloré le mafieux vient au Mali il est accueilli avec les honneurs mais quand un combattant de la liberté qui risque sa vie au 21ème siècle pour que notre peuple puisse être autodéterminé, lorsqu’il vient ; il est garde plus de 2 heures.

Cette période doit cesser et que si elle ne cesse pas dans la paix, il arrivera un moment où malheureusement la jeunesse africaine sera beaucoup moins calme. Et donc j’appelle les autorités africaines profondément intensément, affectueusement ,avec amour à arrêter de se soumettre en continu vis a vis de l’impérialisme français en général.

j’appelle les frères et sœurs à venir à l’esplanade de la bourse de travail samedi 14 septembre à 16h pour se mobiliser contre le néocolonialisme, contre l’élargissement de la zone franc, contre les bases militaires françaises parce que nous sommes des pays indépendants normalement nos parents se sont battus pour que nous soyons indépendants et non pour que nous soyons a quatre pattes devant l’impérialisme français.

Source: aBamako

Vous allez aimer lire ces articles

Baara ANPE : la nouvelle plateforme d’intermédiation pour l’emploi au Mali

Mutilations génitales : plus de 90% des filles et des femmes excisées au Mali

BANAMBA : 86% d’avortements des femmes âgées de 20 à 34 entre mai et août 2019

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct