Malijet.co

Lancement de la Journée de reboisement en commune V : 205 pieds d’arbres plantés

L’association SIGUIDA KUN-K(ASKK) de Torokobougou, en commune V du district de Bamako, en partenariat avec la boiserie FAROTA, a initié, le samedi 7 septembre 2019, une journée de plantation d’arbres sur trois (03) sites en commune V du district de Bamako. Il s’agit des alentours du terrain ’’Barbare’’ de Torokorobougou, le cimetière de Sabalibougou et le groupe scolaire de Torokorobougou.

 

L’évènement a enregistré la présence du capitaine Ahmed Ag Mohamed El Moctar, chef de cantonnement   des Eaux et Rorêts de la vive droite de Bamako, Mahamadou SAVADOGO, représentant du maire de la Commune V, Mamadou Coulibaly, chef du quartier de Torokorobougou et Mamadou FAROTA, parrain de l’évènement. Au total, ils ont planté 205 plants d’arbres.

Selon le maire délégué Mahamadou Savadogo, il s’agit d’un événement auquel il se réjouit puisque ça fait partie de leur PGS qui connait l’importance de l’arbre dans la communauté.

Pour sa part, le capitaine des Eaux et Foret a remercié cette initiative de l’association SIGUIDA qui ne ménage aucun effort pour répondre aux soucis de la communauté, et qui se bat contre la déforestation, pour la sauvegarde de notre environnement, voire le bien-être de la communauté. Les moyens d’accompagnement viennent du parrain FAROTA.

Quant à ce dernier, il affirme avoir plus de 15.000 plants d’arbres à la zone industrielle de Bamako, en commune II, Rue 846, porte 421, sur la route de l’Abattoir. Il suffit seulement de prendre contact avec lui, qui à son tour saisira les agents des Eaux et forêts qui s’occuperont du reste.

Pour lui, l’importance de l’arbre n’est plus à démontrer. Depuis 1935, les blancs ont fait la forêt classée de Koulouba un exemple de biodiversité capitale pour notre vie. De nombreuses inondations dans la capitale malienne et ailleurs s’expliquent par le manque d’arbres.  Les arbres empêchent le sable de bouger, l’arbre nous protège des rayons solaires, a-t-il conclu.

Abdramane  Samaké

Source : Le Pays

Vous allez aimer lire ces articles

INTERPELE AU CAMP I : Il ne faut pas rendre populaire Moussa Sinko Coulibaly !

Commune rurale de Safo: La gestion catastrophique du foncier par le Maire Gouro Traoré

BNDA : Avis à la clientèle: Levée du mot d’ordre de grève

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct