Le Républicain dans sa livraison du 11 septembre 2019 à rapporté de fausses informations en disant que madame Djénèba Keita est la présidente des femmes du camp de Kati.

La présidente des femmes du camp de Kati est madame Diallo Awa Doumbia. Elle a été élue par des pairs.

Le Républicain rapporte aussi des accusations sans aucune preuve contre la Direction du service social des armées. Il l’accuse de détourner les dons, pis il soutient que les autorités militaires avaient refusé la prime de logement aux militaires du camp de Kati. Il insinue une discrimination en affirmant que ce sont les intégrés qui bénéficient tous oubliant que l’intégration gagne de la paix et la stabilité du Mali.

Il insinue que les autorités militaires agissent sous le diktat du président de la commission défense sécurité de l’Assemblée dont l’injonction a permis d’octroyer l’Indemnité Compensatrice de Logement (ICL) à Kati.

Il y a lieu de s’interroger sur les pourquoi et comment un journal de cette trempe agit-il de la sorte ?

Les citoyens doivent soutenir leur armée et non chercher à l’affaiblir.

Les allégations contenues dans cet article insistent à la révolte. Elles visent à démoraliser la troupe et semer et installer le doute au sein des FAMa.

Tout cela a pour conséquence de nous distraire des opérations et donc de nos missions.

Source: Malijet