En recevant une délégation de l’Association des éditeurs de la presse privée (Assep) mercredi dernier, le ministre des Affaires religieuses et du Culte, Thierno Hass Diallo, a réaffirmé tout son soutien et accompagnement à la presse malienne, plus particulièrement la presse écrite. Une occasion aussi pour le président de l’Assep, Bassidiki Touré, de réitérer la disponibilité de son association pour une grande visibilité des actions du département. Ce qui permettra de renforcer davantage les liens de partenariat entre l’Assep et le ministère des Affaires religieuses et du Culte. Comme dit Thierno Hass Diallo, la presse est hyper.  

Créer un cadre de partenariat avec les différents départements ministériels, les Institutions et les Ambassades et Consulats, telle est l’ambition du bureau de l’Association des éditeurs de la presse privée (Assep) dirigé par Bassidiki Touré. C’est dans ce cadre que ce bureau a été reçu par le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Me Jean Claude Sidibé, le nouveau directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) Mahamane Baby, l’Ambassadeur du Royaume du Maroc au Mali, Son Excellence Hassan Naciri.

Mercredi dernier, ce fut au tour du ministre des Affaires religieuses et du Culte, Thierno Amadou Hass Diallo, de recevoir dans son département, une délégation de l’Assep conduite par son président, Bassidiki Touré. C’est dans une ambiance très cordiale et fraternelle que cette audience d’une trentaine de minutes d’horloge s’est déroulée. Et les échanges ont surtout porté sur le partenariat entre l’Assep et le Ministère. En d’autres termes, il s’agira donc de renforcer le partenariat entre les deux structures puisque le patron du département est un grand ami de la presse.

L’occasion était bonne pour Bassidiki Touré de faire une brève présentation de l’Association des éditeurs de la presse privée (Assep) qui a vu le jour, il y a plusieurs années. Selon lui, c’est l’une des grandes associations faitières au Mali avec plus de 200 directeurs de publication. Et l’objectif est de défendre les intérêts de ses membres et la liberté d’expression au Mali.

Profitant toujours de cette opportunité, le président de l’Assep a salué le ministre Thierno Hass Diallo pour les nombreux efforts déployés depuis sa nomination à la tête de ce département très sensible, qui dispose surtout d’un maigre budget. “Monsieur le Ministre, vous êtes aujourd’hui l’un des meilleurs ministres du gouvernement. Et tout le monde est fier de vous. Vous maitrisez vraiment votre domaine. On ne sait pas si vous êtes musulman ou chrétien, tellement vous maitrisez votre domaine. Je pense que vous êtes dans vos rôles”, précisera-t-il.

Avant de réitérer la disponibilité de l’Assep à accompagner le Département dans le cadre de sa politique de communication, surtout pendant la campagne du Hadj.

S’adressant au bureau de l’Assep, le ministre Thierno Hass Diallo reconnait bien que la presse malienne souffre énormément, surtout la privée écrite. Il a également évoqué le problème de la distribution qui se limite uniquement à Bamako. Selon lui, un accent doit être mis sur la distribution pour que les capitales régionales puissent se procurer aussi des journaux afin d’être au même niveau d’information que les lecteurs de Bamako.

S’agissant de son poste ministériel, Thierno Hass Diallo précise : “J’ai une fonction où je suis tout… Donc il faut être en phase avec tout le monde. C’est ce que j’essaye toujours puisque je suis en mission de l’Etat”

En tout cas, le ministre des Affaires religieuses et du Culte s’est dit heureux de recevoir la délégation de l’Assep et son département fera de son mieux pour que ce nouveau partenariat puisse être une réussite pour le bonheur de la presse privée, qui mérite d’être soutenue et accompagnée.

L’audience a été marquée par une photo de famille en vue d’immortaliser cette rencontre entre l’Assep et le chef du département des Affaires religieuses et du Culte, Thierno Hass Diallo.

El Hadj A.B. HAIDARA

Source: Journal Aujourd’hui mali