Depuis plus de 25 ans qu’il sert sous le drapeau national avec loyauté et dévouement,  Colonel Fousseyni Kéïta laisse l’image d’un Officier intègre, intransigeant sur le respect des textes militaires. Le chef de service personnel à la Direction générale de la Gendarmerie est surtout un homme de défi.

Ancien pensionnaire du Prytanée militaire de Kati, le natif de Kangaba, dans le Mandé profond, a porté très tôt l’uniforme. En 1994 il n’a que 23 ans, lorsqu’il décroche son diplôme de l’Ecole militaire d’Administration à Koulikoro. Assoiffé de savoir il y revient, deux ans après, pour renforcer ses capacités avec le cours de perfectionnement des Officiers d’administration de l’EMA.

Il ne  s’arrêtera pas en si bon chemin, malgré ses qualités professionnelles que sa hiérarchie avait déjà remarquées. Fousseyni Kéïta redouble d’efforts pour obtenir plusieurs parchemins : un diplôme d’études supérieures en management au Centre Africain d’Etudes Supérieurs en Gestion (CESAG) de Dakar, un Certificat en Economie de l’Université Cheick Anta Diop de Dakar, un diplôme supérieur spécialisé en Finances à l’EHEG de Dakar, un Certificat de gestion de la comptabilité publique obtenu au Maroc…

En 2004, Fousseyni Kéïta a pris les cours de capitaine de Brigade à la prestigieuse Ecole des Officiers de la Gendarmerie Nationale (EOGN) à Melun, en France. Il a fréquenté les couloirs de l’Ecole d’Etat-major de la Gendarmerie de Faladié en commune VI du district de Bamako. Il a également obtenu un Certificat en renseignement et enquêtes de la police économique et financière d’Italie.

A partir de 1994, Colonel Kéïta assume d’importantes responsabilités au sein de la gendarmerie nationale. Chef de section comptabilité, il a assumé les charges de Chef de la section administrative de la gendarmerie nationale. En 2003, il échange la tenue de la gendarmerie contre celle de sapeurs-pompiers. Il est alors affecté à la Direction générale de la Protection civile en qualité de sous-directeur de l’administration et de la comptabilité.

Par la suite, le natif de Kangaba dans le Mandé profond quitte les soldats du feu pour entamer une nouvelle expérience professionnelle à l’extérieur. Il est nommé, en avril 2013, Directeur des Entrepôts maliens à Lomé en République du Togo.

Depuis 2016, il est le chef de service du Personnel à la Direction générale de la Gendarmerie nationale. « C’est un cadre honnête et rigoureux qui déteste les magouilles et les petites combines», nous confie un jeune gendarme.

Officier intègre et intransigeant sur le respect des textes militaires, Colonel Kéïta est un homme de défi. Le chef de service personnel de la Gendarmerie dispose d’énormes atouts. Il est doté d’une très capacité d’analyse et de rédaction et d’une bonne connaissance du secteur de gestion des finances et du personnel.

C Doumbia

 

Source: Le Challenger