Malijet.co

Le choix cornélien du dialogue

Dans une vidéo apparait Me Hassane Barry, assis sur la même natte que le terroriste Amadou Kouffa discutant en fulfulde. Selon l’explication fournie par les proches de l’avocat, celui-ci était en mission de bons offices auprès des terroristes pour une éventuelle négociation. Si cette nouvelle est bien perçue par certains internautes, d’autres pensent que le Mali ne doit pas négocier avec ces individus qui ont causé tant de mal au peuple malien.

Votre Facebookan du jour !

Diawara : La négociation avec des connards ne peut que les légitimer. Sachez que ces énergumènes ne respecteront jamais leur parole et il faut savoir qu’ils ont des hommes clés qui sont en prison. Raison pour laquelle on veut négocier. C’est pour négocier leur libération. Ne soyons pas dupes ; ces énergumènes ont la trahison dans le sang. Attention, attention, attention !

Ardo: Ce n’est pas parce qu’on défend un bandit ou un terroriste qu’on est terroriste! Il faut faire la part des choses. Un avocat qui veut se spécialiser dans les dossiers de terrorisme est obligé de bien connaître les acteurs de cette scène. Cette connaissance est utile pour la sécurité et pour le pouvoir. Faites attention, car le Mali peut avoir besoin de ces connexions !!! Combien de gens à la SE sont capables d’avoir autant de sources d’informations que Me Barry? C’est une faute tactique de l’avoir interpellé. Vous devez l’amener à coopérer avec vous, au contraire. Faites parler votre cerveau !!!

Ben Chérif : Le Mali est victime d’un complot international. Nous voyons clairement que l’ONU est le premier responsable du désordre dans le monde afin que les 5 pays membres disposant du droit veto continuent d’avoir la main sur le pouvoir qui domine le monde. Il est temps que les Maliens sachent que nous devons plus que jamais être vigilants pour ne pas se tromper du combat. Le Mali est une famille qui vient de loin, dont toutes les ethnies ont toujours vécu ensemble, en parfaite harmonie dans ce pays. Alors, nous avons des intérêts à fédérer nos énergies pour faire face à l’ennemi commun, qui est le terrorisme créé par l’Occident pour profiter de nos ressources. Le terrorisme est une fabrication des Occidentaux. Alors nous comptons sur notre armée digne, pour sauvegarder notre pays face aux obscurantistes.

Hady Nyangadou : C’est normal de tenter aussi la négociation avec les ex-rebelles qui veulent être désarmés et réintégrer le rang de l’armée malienne. Seul le dialogue peut nous faciliter la tâche, afin d’organiser un vivre ensemble avec les fils du Mali.

Baba : Je pense que les uns est les autres doivent faire preuve de patriotisme et faire la part des choses. Monsieur Hassane Barry doit être jugé pour complicité avec les terroristes, pour cela nous devons avoir confiance en notre justice et signaler toutes les personnes suspectes. Ko il négociait… Tchuuuurrrrr.

Ardo : Maliens, soyez raisonnables, ne faites pas parler seulement vos cœurs. Ayez de bonnes approches de la situation au Mali. Me Hassane Barry ne fait qu’aider des innocents qu’on accuse à tort comme des terroristes. Si on peut négocier, on le fera.

José Traore : Nous n’avons jamais voulu négocier avec les djihadistes parce que nous ne voyons pas pourquoi. Nous sommes en guerre et c’est cela notre première préoccupation. On est déterminé dernière nos responsables pour mener cette lutte jusqu’au bout.

Fatou Togo : Vraiment notre pays le Mali a trop longtemps souffert de cette crise qui nous est imposée par les ennemis de la paix. A l’heure où nous sommes, tout ce dont le Mali a besoin, c’est la paix et rien que la paix et plus de sécurité et de protection des personnes et de leurs biens. Alors pour ça, nous sommes prêts à tout, car aucun sacrifice n’est de trop pour la paix.

Merkel Bijou : Le Mali tend la main à toute personne qui veut la paix. Mais nous, nous pouvons dire que les djihadistes n’ont qu’une vocation, c’est de créer le chaos dans le monde. Un phénomène qui ne veut pas la paix. Alors, pas de négociation avec les djihadistes. Certes, aujourd’hui, le Pays trébuche ; mais nous traquerons les terroristes qui veulent détruire notre pays. Je pense qu’il est temps que nous mettions à côté les sentiments et regarder le Mali. Après les enquêtes et les différentes preuves que nous avons pu retrouver sur les réseaux sociaux, nous avons la confirmation que la vidéo de Hassane Barry et Amadou Kouffa n’avait aucun rapport avec ses missions de bons offices. Certes, son statut d’avocat lui permet d’être libéré par la SE, mais il reste sous contrôle judiciaire. Parce que si ce n’est pas de donner plus de beauté à la démocratie malienne, ce genre d’individu doit être exécuté devant tous les Maliens. Parce que nous voyons clairement que ce monsieur collabore avec les terroristes qui martyrisent le Peuple malien à longueur de journée. Mais, nous faisons confiance en la justice malienne pour faire la lumière sur cette situation.

Fantichka Sow : Dans la guerre qui nous est imposée, nous faisons de notre mieux pour garantir la vie de nos concitoyens. Il peut arriver un moment où nous ne sommes pas en bonne posture et toutes les mesures sont prises pour sauver des vies. Donc, pour cela, une négociation est justifiée.

SALSA TALA : Moi je pense qu’on a dépassé le moment de renégociation. Il faut battre le fer quand il est chaud. On veut la victoire sur le champ de bataille. Le Mali doit coûte que coûte arracher cette victoire, car on ne sait plus d’où viennent tous ces désordres. J’ai l’impression que le Mali joue contre l’Europe, la France est quand même indexée. Restons prudents et unis.

BIBI : Nous devrons savoir que la paix n’est pas un vain mot, mais un comportement ; alors, soyons tous engagés pour la paix dans nos ÉTATS. Car, sans paix pas de développement et nous voulons vraiment la paix et que nous sommes prêts à tout pour avoir la paix

Source : Info-Matin

Vous allez aimer lire ces articles

VERITE, JUSTICE, RECONCILIATION : Audiences ouvertes !

Dôkera ” pour dire stop à la violence basée sur le genre La fondation Héra booste l’adoption d’une loi

8e réunion du Partenariat de Ouagadougou au Bénin L’accès des jeunes dans leur diversité aux services de planification familiale fortement recommandé

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct