Le Com-secteur-5 de l’opération Maliko donne du tonus à la FORSAT à Tominian

Suite à l’attaque de Mafunè le samedi dernier, près de la frontière burkinabè, la FORSAT qui a déploré malheureusement deux morts a reçu la compassion du commandement dans la localité.  Le Com-secteur 5 de l’opération Maliko, le colonel Didier Dembélé sur place a donné le message fort d’encouragement des hautes autorités du pays, qui ont brillé vaillamment sur le théâtre.

 

Ces braves soldats de la force antiterroriste qui n’ont fait aucun cadeau aux assaillants venus les attaquer dans leur progression ont aussi reçu les félicitations du col Didier, les hommages pour les deux qui sont tombés pour l’honneur de la patrie et le souhait de guérison pour les blessés nationaux. Il a ensuite rendu une visite de courtoisie aux autorités administratives du cercle de Tominian avant de continuer ses discussions avec la troupe qui portaient entre autres sur la révision des procédures opérationnelles, la collaboration de la population avec les FAMa et l’insécurité grandissante.

Le 2ème adjoint au préfet du cercle de Tominian, Seydou Traoré a salué la présence du com-secteur et la disponibilité des autorités du pays pour soutenir les FAMa. L’administrateur civil a rendu à son tour un vibrant hommage aux illustres disparus et a noté que l’armée est la colonne vertébrale de la nation. Seydou Traoré a souligné que certaines localités, notamment Doubala, Mafunè et Marena sont devenus le nid des GAT. Selon lui, cette présence des groupes terroristes serait dû à l’absence des forces maliennes et burkinabè.

Le colonel Didier Dembélé a affirmé que des forces complémentaires s’ajouteront à la FORSAT pour mener une offensive contre l’adversaire. Il dit avoir trouvé sur le terrain une force mixte soudée et déterminée. Le commandant du secteur 5 a prodigué des conseils au détachement de la FORSAT de Tominian à savoir la cohésion et l’harmonisation des procédures de combat.

Source : Force Armées Maliennes

Vous allez aimer lire ces articles

Civisme : Et si le Mali s’inspirait du Rwanda ?

Les Bozos, des pêcheurs nomades en voie de sédentarisation

Yogoro : une pratique culturelle au Mali

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct