Le Mardi des mardis ou la guerre des marabouts

Pleuvra, pleuvra pas, ce mardi 11 août appelé le ‘’mardi des mardis’’ ? La réponse à cette question déterminera la réussite ou non de la manifestation organisée par le Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP). Si l’homme propose, Dieu dispose de la pluie, il n’en demeure pas moins que le camp de Boua et de la Contestation se sont livré une bataille sous-marine épique par marabouts interposés. Les détenteurs de la science occulte ne sont pas demeurés en reste. Pour les marabouts et les morticoles de Boua, il était question de forcer le le ciel à se déchaîner par une activité orageuse d’une violence unique anéantissant toute velléité de sortie.

A contrario, les marabouts et des charlatans de la Contestation avaient la mission historique d’imposer la clémence du ciel pour permettre une démonstration de force populaire.
Ainsi, alors que Sébénikoro voulait une pluie diluvienne pour perturber le grand meeting du ‘’mardi des mardis’’, Badalabougou souhaitait que la pluie soit en congé afin que réussite le grand évènement.
C’était la guerre de la pluie contre soleil. S’il y a pluie, il n’y a pas de soleil et inversement.
Et voilà, il est environ 2 heures du matin, la pluie commence à se déverser sur la capitale. Dans les environs de 5 heures, il s’abat avec une force extraordinaire et il continue à goutter jusqu’à 8 heures. Les marabouts de Boua sont contents, Sébénikoro exulte, parce que le ciel a entendu ses supplications.
Mais, ce n’était que la première mi-temps d’une confrontation très serrée entre marabouts et dépositaires des connaissances cryptuaires. Mais, la pluie s’est fatiguée au grand désespoir de Sébénikoro et s’est accordée une sieste réparatrice et l’excitation et l’exultation ont changé de camp. Les haut-parleurs qui crachent la musique de Tara BOUARE sont installés depuis les environs de midi sur la Place de l’Indépendance. À l’heure convenue, le meeting s’est tenu et la foule était une nouvelle fois au rendez-vous.
In fine, si les marabouts de Sébénikoro ont gagné la première partie du match des incantations, le vainqueur de la deuxième mi-temps est Badalabougou. Pour le reste, les gens ont besoin de la bénédiction divine de pluie pour ne pas clamser de faim.

Source : INFO-MATIN

Vous allez aimer lire ces articles

« Goumin » : une mélancolie dévastatrice

Surfacturation sur les tarifs des éclairages publics et la publicité illicite : L’ALCOM porte plainte contre l’EDM et la SONATAM

Affaire Birama Touré : Les nouvelles révélations de Papa Mamby Keita

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct