Malijet.co

Le ministre de l’Habitat et de l’urbanisme sur les chantiers des logements sociaux à Ségou et Koulikoro : Le satisfecit du ministre Ousmane Koné

Le ministre de l’Habitat et de l’urbanisme, Ousmane Koné, a effectué une visite de terrain sur les différents sites des logements sociaux des régions de Ségou et Koulikoro. Objectif : s’imprégner de l’état d’avancement des chantiers et voir quels sont les problèmes résiduels  à régler avant la remise des clés aux potentiels bénéficiaires. En fin de mission, le ministre a indiqué que les logements sociaux sont un projet cher au président de la République, Ibrahima Boubacar Keita, qui exige que les logements mis à la disposition des populations soient de meilleure qualité.

ministre Ousmane Koné ministre habitat urbanisme chantiers logements sociaux segou

Les visites effectuées au pas de charge ont successivement conduit le ministre et sa délégation dans les localités de Bla, San, Ségou, Baraouli, Doila et Fana.  Il était accompagné dans son périple par des membres de son cabinet,  des Directeurs de l’Office malien de l’Habitat  et de l’Habitat et de l’urbanisme et des députés de la commission travaux publics de l’hémicycle.

Lors de cette tournée d’inspection, le ministre a pu constater de visu l’état d’avancement des travaux des logements sociaux qui n’attendent que la mise en place de la commission d’attribution pour la remise des clés.

Ces  logements, totalement achevés, réunissent toutes les commodités pour accueillir leurs acquéreurs, l’eau courante et l’électricité notamment. Idem pour les travaux de voiries qui sont aussi achevés. A cela, s’ajoute la nécessité de doter la cité, des équipements collectifs de base de santé, de sécurité, le marché, des espaces verts, entre autres.

La première étape de la visite a conduit le ministre sur le site des logements sociaux situé à la sortie de Bla, sur la route de Mopti. Ici, ce sont au total  30 logements de type F3 en tôle qui sont bien achevés. Mais au niveau des aménagements secondaires, il a invité les entrepreneurs à apporter des améliorations au niveau du remblayage et du dallage des cours. Il a aussi fait remarquer la prolifération des termites dans les pièces, ce qui, d’après lui, a affecté les matériaux en bois, dont  il a instruit le remplacement dans les meilleurs délais.  

Le même exercice s’est poursuivi à San, où Le ministre a inspecté les 25 logements dont les travaux sont complètement finis. Il a toutefois déploré le fait que les logements ont été construits sans l’acquisition du titre foncier. Trouvant inadmissible que ses services entament la constriction des logements sociaux sans le titre en main, il a répliqué «nous allons tacher de résoudre urgemment cette question ».

La délégation s’est ensuite rendue à Ségou où les clés de 56 logements attendaient d’être remises aux bénéficiaires. De même à Baraouli, 50 autres sont achevés, ainsi que les travaux de voiries et de raccordement d’eau et d’électricité. Ici l’engouement était tel que le maire, au nom des populations, a demandé une augmentation du nombre de logements sociaux tant la demande est grande, doléance dont le ministre a pris bonne note.

Après la délégation ministérielle a mis le cap sur Doila. Aussi, le premier responsable en charge de l’Habitat a  visité dans le cadre du partenariat public- privé les logements sociaux aux nombres de 50 déjà terminés.

En ce qui concerne le programme gouvernemental, ce sont au total une vingtaine qui sont en construction. Pour ce qui est de Fana, 90 logements seront attribués, dont une cinquantaine de logements, dans le cadre du partenariat public-privé et une quarantaine dans le cadre du programme gouvernemental.

Par endroits des problèmes d’eau ont été signalés. Le ministre a confié que des solutions idoines seront apportées à des difficultés soulevées 
afin d’offrir aux futurs habitants un cadre sain et agréable.

Ramata TEMBELY

Vous allez aimer lire ces articles

Décès brutal de la présidente des femmes du PSDA après un accouchement au CSREF de Kati : Le médecin Konimba Koné indexé muté au CHU du Point-G

La campagne 2017 du hadj lancée le 20 mars dernier : Le coût du pèlerinage de la filière gouvernementale fixé à 2 464 235 FCFA contre 2 625 000 FCFA en 2016

Mali: les désistements à la Conférence d’entente nationale se multiplient

ORTM en direct Africable en direct